En ce moment
 
 

Marie se demande si elle peut "se fier aux sondages rémunérés" sur internet: votre avis vaut-il vraiment de l'argent ?

Marie se demande si elle peut
©RTLINFO

Vous avez sans doute déjà aperçu, dans votre fil d'actualité ou en surfant sur internet, des liens vers des sites promettant une rémunération contre un peu de votre temps pour répondre à quelques questions. Marie se demande s'il s'agit d'une arnaque. On a mené l'enquête.

Nos multiples publications visant à vous mettre en garde des innombrables arnaques sur internet portent visiblement leurs fruits. Vous êtes effectivement de plus en plus méfiants dès que vous voyez, souvent dans des publicités, des promesses qui paraissent un peu trop belles pour être honnêtes.

Cette méfiance, pour certains – et ils ont parfaitement raison – se transforme en question. C'est le cas de Marie, qui a contacté la rédaction de RTL info via le bouton orange Alertez-nous: "J’aimerais savoir si on peut se fier aux sondages rémunérés qui sont proposés sur Facebook comme Toluna ou jeteste.be".

On a mené une petite enquête pour répondre à son interrogation.  

Votre avis a de la valeur

Le marketing est un mot magique qui rassemble un tas de concepts et de stratégies, mais qui a une vision finale: vendre. Ou plutôt convaincre une personne, une entreprise, une institution, d'acheter un bien ou un service.

Parmi l'arsenal d'outils, en constante évolution grâce à l'imagination débordante des théoriciens du marketing, les professionnels aiment les sondages. Car pour mieux vous vendre quelque chose, il faut avant tout vous connaître. Qui vous êtes, ce que vous faites dans la vie, ce que vous aimez, ce que vous détestez, votre mode de vie, vos habitudes.

La plupart de ces informations sont partagées, avec votre consentement (si vous avez lu les 15 pages de conditions générales mises à jour), par des géants du web comme Facebook, Google, Microsoft ou Amazon. Ça leur permet de gagner leur vie en ciblant très précisément les publicités que vous voyez sur leurs plateformes. Et vu ce qu'ils gagnent, on peut en conclure que votre profil, votre manière d'être et d'agir, a de la valeur.

C'est la raison pour laquelle, depuis longtemps, des entreprises de sondages existent. Et à côté des traditionnels instituts comme Ipsos (qui fournit les réponses régulièrement dans notre Grand Baromètre), il y a des acteurs moins connus. On évoque l'un d'eux Toluna, l'un des "sondages rémunérés" auxquels Marie fait référence dans sa question.

Qui est Toluna ?

"Toluna est une entreprise qui existe depuis 2000, et qui fait partie d'un groupe qui s'appelle ITWP", nous a expliqué Patrick Van Bloeme, un Français qui a une longue expérience professionnelle dans les bureaux d'études en ligne.

Toluna est une entreprise française basée à Paris, mais qui a des bureaux un peu partout dans le monde, car comme toute entreprise numérique, elle veut rendre ses services universels.

A la base, Toluna était "une communauté en ligne d'avis de consommateurs". Petit à petit, "cela a évolué vers un prestataire de services pour l'industrie des études de marché".

Le principe est simple. "Les consommateurs s'inscrivent à la communauté Toluna.com, et peuvent y répondre à des sondages, des études, des questionnaires, parfois des discussions qualitatives". Au final, ils "donnent leur avis sur des produits, des services, des concepts… c'est tout l'univers des études de marché, il y a parfois des sondages politiques".

Quels sont les clients de Toluna ? "Ils sont de plusieurs natures: il y a des sociétés d'études, et puis des grandes marques qui utilisent directement notre plateforme, nos outils, pour poser des questions à leurs consommateurs, à leurs clients, à leurs prospects, à qui ils veulent".

L'avantage pour ces clients, c'est qu'ils peuvent cibler très précisément les profils recherchés (genre, âge, activité, etc), rendant plus pertinents les résultats des enquêtes. "Tout le monde n'est pas éligible, cependant, car ça marche par quota: il faut autant d'homme, autant de personnes d'un certain âge, etc. Parfois, après trois questions, ça s'arrête".

toluna
Sur sa page d'accueil, Toluna évoque plus le fait de donner son avis que de gagner de l'argent

Des avis et des réponses "rétribuées"

Contrairement aux sondages auxquels vous acceptez parfois de répondre dans la rue, Toluna a mis en place un système de récompenses pour encourager les gens à donner leur avis, et à le faire sérieusement.

"A chaque fois que les panelistes participent, ils collectent des points, qui leur permettent d'avoir des contributions", conclut le co-président de l'entreprise. "L'idée, c'est que si les gens prennent du temps pour donner leur avis, ils sont récompensés".

Parmi les contributions, il y a des chèques cadeaux ou des codes électroniques (Decathlon, Amazon, Orange, Bol.com, iTunes, Zalando, etc), et si vous souhaitez de l'argent, vous recevrez 15€ via PayPal en échange de 65.000 points. Mais ça prend du temps, forcément, pour atteindre ce montant. D'après ce qu'on a pu constater, si votre profil correspond bien à la cible, vous pouvez gagner quelques milliers de points en passant une demi-heure sur un sondage.

L'argent vient bien entendu des entreprises qui paient une certaine somme pour poser leurs questions à un panel de profils, ciblés parmi les 26 millions d'inscrits (sur les 70 pays dans lesquels Toluna est actif).

"On ne devient pas riche" grâce à Toluna

Le patron de Toluna a joué franc-jeu lors de l'interview. "On ne deviendra pas riche" en participant à des sondages ou des enquêtes sur Toluna. "Chaque membre de la communauté décide du temps qu'il y consacre. Nous, on va les chercher, on leur propose des enquêtes, et ils décident d'y participer, ou pas".

Patrick Van Bloeme insiste et reprend les slogans de Toluna, à savoir 'Influencez votre monde, donnez votre avis, changez les choses'. "Le principe de la communauté, c'est 'Exprimez-vous, donnez votre avis aux marques'. Il y a un peu de rétribution, mais c'est tout. C'est tout sauf un métier d'être paneliste…", conclut-il.

Conclusion: ni une arnaque, ni un métier

Se faire rétribuer en répondant à des enquêtes, éventuellement en recevant une somme d'argent ou un bon d'achat (si vous avez beaucoup de temps à consacrer), c'est une réalité, et non une arnaque. Le patron de Toluna, l'un des plus gros acteurs en ligne, le dit lui-même: on ne sera jamais riche de cette manière. Mais vous donnez votre avis sur des biens et des services, et ça a un peu de valeur.

Marie a eu cependant raison d'être méfiante, car on peut tomber sur des sites très louches qui promettent monts et merveilles (comme des tests d'échantillons), mais qui au final, après un concours bidon, ne font qu'exploiter ou revendre vos données personnelles.

Restez donc vigilant. Vérifiez ensuite les informations disponibles sur le site (quelle entreprise se cache derrière, est-il possible de la contacter, que va-t-on faire de vos données personnelles). Si vous n'avez pas confiance, fermez la page…

Sachez également, vu qu'on parle de données personnelles, que vous devrez plus que probablement accepter d'être référencé sur ce genre de sites, et que vos coordonnées et profil pourront sans doute être communiqués aux marques qui ont payé pour effectuer le sondage, le concours, l'enquête. Si comme certains, ça vous dérange, alors passez votre chemin.

Vos commentaires