Accueil Sport

Lewis Hamilton s'exprime pour la première fois depuis son titre perdu à Abou Dabhi

"Je n'ai jamais dit que j'allais m'arrêter, j'aime ce que je fais": le Britannique Lewis Hamilton, détrôné par Max Verstappen après un dernier Grand Prix de F1 polémique en 2021, est prêt à repartir au combat, a-t-il affirmé lors de la présentation en ligne de la nouvelle Mercedes.

"C'était évidemment une période difficile pour moi et c'était un moment où j'avais vraiment besoin de prendre du recul", a expliqué le pilote de 37 ans, resté silencieux pendant l'hiver après avoir perdu l'occasion de remporter un 8e titre mondial record dans le tout dernier tour du Grand Prix d'Abou Dhabi le 12 décembre.

"J'avais ma famille autour de moi, je me suis créé de grands souvenirs", a continué le septuple champion du monde, en ajoutant que "finalement, j'en suis arrivé à un point où j'ai décidé que je voulais attaquer à nouveau cette autre saison, en travaillant avec Toto et George".

Toujours avec Toto Wolff comme patron d'écurie, Hamilton aura cette saison un nouvel équipier: son jeune compatriote George Russell, 24 ans, remplaçant du Finlandais Valtteri Bottas, parti chez Alfa Romeo.

Les deux Britanniques seront au volant d'une nouvelle W13 qui marque le retour d'une livrée grise, redonnant son sens au surnom historique des monoplaces Mercedes: les "Flèches d'argent".

"C'est un grand privilège de travailler avec ce grand groupe de personnes, on a l'impression de faire partie d'une famille et il n'y a rien de tel", a relevé Hamilton.

"Je ne l'ai jamais vu aussi déterminé", a déclaré Toto Wolff. "Lewis est le meilleur pilote du monde et il est rejoint par l'un des plus brillants et des plus prometteurs de cette génération, George".

Mercedes est la 8e équipe sur 10 à dévoiler sa monoplace, alors que les premiers essais de pré-saison se dérouleront à Barcelone la semaine prochaine (23-25 février). Bahreïn accueillera ensuite d'autres tests (10-12 mars) puis le premier Grand Prix le 20 mars.

Un nouveau règlement entre en vigueur cette saison, privilégiant l'effet de sol, soit de succion, dans le but de permettre aux F1 de se dépasser plus facilement. Les F1 2022 sont également équipées de roues plus grandes (18 pouces). Un "changement presque sismique de la réglementation", selon Wolff.

Wolff souligne "les bonnes avancées" de la FIA

Le 12 décembre à Abou Dhabi, 22e et dernière manche décisive, Hamilton menait la course depuis le départ, mais un accident en queue de peloton et l'arrivée d'une voiture de sécurité ont tout changé dans les derniers tours.

Le directeur de course Michael Masi n'avait alors pas appliqué à la lettre le règlement, et relancé la course dans le tout dernier tour. Verstappen, qui avait pu changer ses pneus à la différence d'Hamilton, avait fini par doubler le Britannique pour s'offrir son premier sacre à 24 ans.

Mercedes avait renoncé à faire appel mais Toto Wolff avait alors réclamé des "mesures avant le début de la saison" après "une série de décisions incohérentes" et de "polémiques inutiles".

Après avoir mené une "analyse détaillée" des événements, la Fédération mondiale de l'automobile (FIA) a annoncé jeudi le départ de Michael Masi, l'Australien qui concentrait les critiques sur sa personne.

Deux directeurs de course, Niels Wittich et Eduardo Freitas, qui officiaient dans d'autres championnats, le remplaceront en alternance. La FIA a également annoncé la mise en place d'une "salle de contrôle de course virtuelle" sur le modèle de l'arbitrage vidéo (VAR) du football, ainsi que la fin des communications radios entre directeurs d'écuries et directeur de course.

"Il y a maintenant une structure beaucoup plus solide pour la direction de course et (...) les nouveaux gars vont être en place pour le test de Barcelone", a applaudi Wolff, qui "pense que ce sont de bonnes avancées".

Le titre n'était pas remis en cause pour Verstappen, qui l'a bien mérité en 2021. Les statistiques sont là pour le rappeler: 10 victoires contre 8 pour Hamilton, 18 podiums contre 17, 10 pole positions contre 5, 652 tours en tête contre 297. Place désormais à la revanche pour le Britannique.

À la une

Sélectionné pour vous