Accueil Sport

Romelu Lukaku fait la Une d'un média français: "Je fais partie du top 5 des meilleurs buteurs du monde"

Depuis plusieurs semaines, Romelu Lukaku ne s'arrête plus de marquer avec l'Inter Milan et de s'attirer les louanges de toute la presse italienne.

Ses prestations XXL ont marqué les esprits de tous les fans de football. Auteur de 53 buts en Italie depuis son arrivée en août 2019, Big Rom' est sur un nuage et on ne sait pas où le Diable Rouge peut s'arrêter. 

Ce mardi, le colosse belge fait la Une de France Football et à la question "Faites-vous partie du top 5 des meilleurs buteurs du monde?", il répond: "Sur ces cinq derniers mois, oui! Il y a peut-être des joueurs qui ont marqué plus de buts mais... Non, non, top 5, c’est bon. Je n’ai pas envie de donner le classement mais je fais partie de ceux-là", a-t-il déclaré. 

En 2020, Lukaku est très proche des meilleurs. Après Robert Lewandowski (42 buts), Erling Haaland (38 buts) et Cristiano Ronaldo (38 buts), l'avant-centre belge se retrouve dans le haut du classement avec 37 buts, toutes compétitions confondues. "Je ne veux pas me comparer à Cristiano Ronaldo, Messi ou Lewandowski. Mais s’ils peuvent constamment repousser leurs limites à tous les niveaux, pourquoi pas moi?", demande-t-il.

J’étais sûr à 100 % que je deviendrais le meilleur buteur 

Dans cet entretien, le Diable Rouge s'exprime à nouveau sur sa relation avec son entraîneur Antonio Conte. "Il m’a dit, si tu deviens fort en tournant le dos au but, c’est fini. Alors personne ne peut t’arrêter. À chaque séance d’entraînement, Conte me mettait Andrea Ranocchia dans le dos. Si je perdais le ballon, on recommençait l’exercice", explique-t-il. 

A propos des Diables Rouges, Lukaku (57 buts) assure qu'il était "sûr à 100%" de devenir le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe nationale belge. "Malgré mes difficultés avec les Diables au début, j’étais sûr à 100 % que je deviendrais le meilleur buteur de tous les temps. Nous avons des joueurs de haut niveau, alors j’étais vraiment sûr", a-t-il ajouté.
Et concernant l'Euro: "Nous savons ce que nous avons à faire. Nous savons aussi qu’il y aura beaucoup d’autres grandes équipes. Je n’espère qu’une chose : que tous les joueurs de l’équipe nationale puissent commencer l’Euro sans blessure."

À la une

Sélectionné pour vous