Accueil Sport Tous les Sports F1

GP du Qatar: Verstappen domine, Hamilton présente ses excuses à son écurie après son erreur

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix du Qatar, 17e manche du championnat du monde de Formule 1, dimanche sur le circuit de Lusail. Après s'être assuré d'un troisième titre mondial consécutif samedi à l'issue de la course sprint, le pilote de 26 ans a remporté son 14e GP de la saison, le 49e de sa carrière.

Les McLaren de l'Australien Oscar Piastri et du Britannique Lando Norris ont complété le podium. Le Britannique George Russell (Mercedes) a fini 4e, devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) et l'Espagnol Fernando Alonso (Aston Martin). Le Français Esteban Ocon (Alpine), le Finlandais Valtteri Bottas (Alfa Romeo), le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull) et le Chinois Guanhyou Zhou (Alfa Romeo) ont refermé le top-10.    

Edition numérique des abonnés

Parti en pole position, Verstappen a profité de la collision entre les deux Mercedes des Britanniques George Russell et Lewis Hamilton pour s'envoler. Ce dernier a dû abandonner tandis que Russell a continué sa course. À l'issue de la course, Lewis Hamilton a endossé la responsabilité de l'accident et a présenté ses excuses à son écurie. Il rate de précieux points dans sa lutte pour la deuxième place au championnat face à Sergio Perez (Red Bull). Le Mexicain termine quant à lui 10e après avoir écopé de plusieurs pénalités pour dépassement des limites de la piste.

Dans des conditions extrêmes avec une chaleur particulièrement élevée, les pilotes ont connu beaucoup de difficultés à rester dans les limites de la piste. Les stewards, qui avaient mis l'accent sur le respect de celles-ci, n'ont pas hésité à brandir plusieurs pénalités. Malade, l'Américain Logan Sargeant (Williams) a été contraint à l'abandon alors que l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) n'avait pas pu prendre le départ à cause d'un problème d'alimentation d'essence sur sa monoplace.    

Max Verstappen, qui a dominé le plateau en remportant notamment dix Grands Prix de suite, n'a pas fait durer le suspense au championnat du monde. Son troisième titre de suite a été assuré lorsque son dernier concurrent, son coéquipier mexicain Sergio Pérez, a dû abandonner la course sprint de samedi, rendant mathématiquement impossible un potentiel retour.

À la une

Sélectionné pour vous