Accueil Actu Belgique Elections 2024

Annonce des alliances et défilé des partis au Palais: revivez notre direct à J+2 des élections

Deuxième journée de consultation au Palais royal: le roi Philippe poursuit sa tournée des présidents de parti en vue de nommer un informateur. Objectif: accorder les violons pour trouver des gouvernements. Suivez cette nouvelle journée avec les réactions et décryptages recueillis par les équipes de RTL info.

En direct

Le fil de ce J+2 des élections
La conférence de presse du MR et des Engagés est terminée

Les annonces sont faites et les présidents du MR et des Engagés ont répondu aux questions des journalistes. La conférence de presse est désormais terminée. 

Tom Ongena, président de l’Open VLD arrive au Palais

Il s'agit du dernier président du jour à se rendre au Palais ce mardi. Tom Ongena a d'ores et déjà annoncé qu’il démissionnait après le résultats des élections.

Sammy Mahdi sort du Palais après 40 minutes de discussion

Le président du CD&N sort du Palais après 40 minutes de discussion. 

"Nous n'avons pas décidé d'une fusion" rappellent le MR et les Engagés

S'ils comptent avancer ensemble pour constituer le gouvernement, Maxime Prévot et Georges-Louis Bouchez précisent néamoins qu'ils gardent "chacun leurs sensibilités". "Nous n'avons pas décidé d'une fusion", souligne le président des Engagés. 

Le travail entre MR et Les Engagés commencera "dès lundi"

Des groupes de travail seront entamés dès lundi. Les invitations ont été lancées, a indiqué Georges-Louis Bouchez. "Les consultations seront un travail de mobilisation des acteurs pour accompagner le changement réclamé par l’électeur", poursuit-il. Ces consultations se feront avec les corps constitués mais des également des acteurs: des sportifs, culturels, industriels... 

"Les urnes ont parlé et elles ont parlé clairement", affirme Maxime Prévot

 

Georges-Louis Bouchez annonce une alliance avec les Engagés

C'est officiel, le MR et les Engagés poursuivent ensemble la route de ces élections 2024. Georges-Louis Bouchez indique entamer les discussions concernant le gouvernement wallon, la Fédération Wallonie-Bruxelles. MR et Les Engagés annoncent également un "binôme" pour le fédéral. 

Sammy Mahdi, président du CD&V, arrive au Palais

Le président du CD&V, Sammy Mahdi, arrive au Palais. Il n'a pas fait de commentaire. 

La présidente des socialistes flamands, Melissa Depraetere, a quitté le Palais

La présidente de Vooruit a quitté le palais après 40 minutes d'entretien ce mardi en début d'après-midi. A la question d'une coalition avec la N-VA et le CD&V, Melissa Depraetere a répondu "On va voir" sans donner plus d'informations. 

Melissa Depraetere, présidente de Vooruit, est arrivée au Palais

 

Une conférence de presse entre le MR et les Engagés annoncée

À peine deux jours après les résultats du scrutin, la coalition pour la Wallonie semble déjà faite : le MR et les Engagés devraient annoncer qu'ils vont se lancer dans les négociations à deux.

Une conférence de presse est prévue à 14h30 au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les deux partis ont toujours assumé leurs similarités, notamment sur le volet économique. Ensemble, ils formeraient une majorité confortable au parlement wallon, avec 43 sièges.

Maxime Prévot quitte le Palais royal

L'entretien royal avec Maxime Prévot, président des Engagés, aura duré 55 minutes. Il quitte le Palais, sans s'adresser à la presse.

Maxime Prévot: "Il ne faut pas avoir peur des mots 'réforme de l'État'"

Le président des Engagés nous révèle, devant le Palais royal, que des contacts ont déjà eu lieu avec son homologue du MR. "Ça se présente favorablement, vous aurez probablement des informations sous peu".

Il n'exclut pas de collaborer avec la N-VA, malgré les divergences "de vues et d'opinions sur une série de dossiers socio-économiques ou institutionnelles". Il s'agit, pour lui d'un partenaire "envisageable", pour éviter de devoir se tourner vers "les extrêmes de droite et de gauche".

La collaboration est même envisageable en cas de réforme de l'État, mais pas dans n'importe laquelle. "Si c'est une réforme de l'état pour dépecer la Belgique, nous ne serons jamais des partenaires. (...) Mais ce n'est pas ma priorité, j'ai toujours été très clair. La priorité, pour les citoyens, elle est d'abord socio-économique. C'est une réforme fiscale, la réforme des pensions, c'est réussir les transitions environnementales."

Il ne faut pas avoir peur des mots 'réforme de l'État'

"Par contre, on est conscients aujourd'hui qu'il y a beaucoup de gaspillage d'argent public. On est conscients aussi aujourd'hui une lasagne institutionnelle qui ne fonctionne pas de manière optimale. Donc, il ne faut pas avoir peur des mots 'réforme de l'État', si c'est pour améliorer l'efficacité de la Belgique. Mais je ne crois pas que ce soit la priorité du moment", nous explique-t-il. 

Maxime Prévot (Les Engagés) est arrivé

Dans une voiture noire, Maxime Prévot, président des Engagés, arrive au Palais royal. Il nous dit qu'il compte "se tenir à la disposition du Roi pour voir quelle est l'analyse de la situation qu'il souhaite partager", nous dit-il.

Le président du PTB quitte le Palais

C'est après 25 minutes d'entretien royal que Raoul Hedebouw quitte le Palais royal. "Discussion intéressante", nous résume-t-il à la sortie. "Sur les priorités sociales du pays, sur l'unité du pays. C'est quand même une particularité d'avoir un parti national. On a pu parler dans plusieurs langues d'ailleurs. C'était aussi assez chouette pour moi. Franchement, c'était intéressant", se réjouit-il.

 

Place à Raoul Hedebouw de rencontrer le roi Philippe

C'est au tour du président du PTB de se rendre au Palais royal pour sa consultation avec le Roi. C'est sa première fois. Il arrive aux grilles à pied, détendu, tout sourire, et répond aux questions des journalistes. "On a plutôt gagné les élections, on est un parti national. Ça nous fait un point commun à discuter ici cet après-midi, sur l'unité du pays. C'est un point important pour nous. Je mettrai nos priorités sociales en avant comme on l'a dit pendant la campagne électorale. Ce sera l'occasion d'échanger un peu sur les grands enjeux de la Belgique. Je suis assez enthousiaste à la rencontre".

 

Le président du PS sort au bout de 20 minutes

La consultation de Paul Magnette n'aura duré que 20 minutes. Il ne s'est plus adressé à la presse.

Le Roi doit désormais rencontrer Raoul Hedebouw, le président du PTB, vers 10h30.

Paul Magnette rencontre le roi Philippe

Peu après 9h, le président du PS, Paul Magnette est arrive, en voiture, au Palais royal pour sa consultation avec le Roi. En retard, il nous répond : "C'est très important d'être à l'heure. On dit que la ponctualité est la politesse des rois".

Interrogé sur ses intentions, face au souverain, il nous dit : "Je vais répondre aux questions que me pose le chef de l'État".

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Bcp ne se rendent pas compte de ce qu'ils ont fait dans - de 5 ans bcp vont venir pleurer.. Apparement le gouvernement michel ne leur a pas suffit....

    Geoffroy Verschaeren
     Répondre