Accueil Actu Magazine Science & Nature

Le lac de Constance se réchauffe, observent des chercheurs

Le lac de Constance, situé à la frontière de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Suisse, devient de plus en plus chaud, selon des chercheurs allemands. En 2022, la température moyenne annuelle à la surface de l'eau a atteint 14,1 degrés dans les eaux intérieures, contre 13,6 degrés un an plus tôt.

Les conséquences du réchauffement climatique sur les eaux sont très variées, selon l'Institut régional pour l'Environnement de Bade-Wurtemberg (LUBW) qui mesure la température de l'eau du lac depuis 1962. Dans le lac de Constance, le réchauffement s'accompagne d'un faible échange des eaux profondes avec les eaux de surface.

Le transport d'oxygène de la couche superficielle vers les profondeurs s'en trouve réduit, ce qui augmente le risque de manque d'oxygène pour les organismes qui y vivent. "Inversement, moins de nutriments sont transportés des profondeurs vers la couche superficielle, ce qui influence l'écosystème du lac via le réseau alimentaire", a souligné Alexander Brinker, directeur du centre de recherche de Langenargen du LUBW.

L'impact du changement climatique sur les poissons et les plantes aquatiques du lac de Constance fait actuellement l'objet d'une étude approfondie.

Selon l'évaluation de l'Institut de recherche sur les lacs, la température en profondeur était de 5,4 degrés en moyenne annuelle en 2023. C'est un nouveau record, alors que dix ans plus tôt, elle était encore de 4,3 degrés. La température augmente d'année en année.

Les œufs et les larves de corégones, un poisson, seraient également affectés par la hausse des températures. Les chercheurs estiment que la mortalité des œufs et des larves est plus élevée lorsqu'il fait trop chaud. Et pour les corégones adultes, on craint qu'en été, lorsqu'ils mangent normalement des puces d'eau dans les zones éclairées à la surface du lac, ils ne nagent plus dans ces zones en raison d'une eau trop chaude.

À lire aussi

Sélectionné pour vous