Accueil Actu Monde Economie

Wall Street reprend son souffle dans le vert après une bonne semaine

La Bourse de New York a terminé lundi légèrement dans le vert, reprenant son souffle après avoir affiché sa meilleure semaine de l'année.

L'indice Dow Jones a grappillé 0,10% à 34.095,86 points, le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 0,30% à 13.518,78 points et l'indice élargi S&P 500 a pris 0,18% à 4.365,98 points.

"La semaine dernière était la meilleure de l'année pour le marché actions. Il est tout-à-fait normal et sain de voir le marché faire une pause pour digérer la forte hausse de la semaine passée", a indiqué à l'AFP Adam Sarhan de 50 Park Investments.

"On a une situation où le marché ralentit pour consolider les derniers mouvements et attendre un nouvel élément catalyseur afin de poursuivre l'élan. Cela pourrait être les propos d'un responsable de la Fed, de Jerome Powell (le président de la banque centrale) ou des résultats de sociétés", a ajouté l'analyste.

Cette semaine, alors que l'agenda est peu fourni en terme d'indicateurs, plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine doivent s'exprimer dont son président Jerome Powell jeudi, au cours d'un débat au FMI.

Une dernière série de résultats d'entreprises est également attendue dont ceux des spécialistes du divertissement Disney (-1,20% à la clôture), Wynn Resorts (+2,57%), MGM Resorts (+0,33%), Warner Bros Discovery (-2,72%) ainsi que Uber (+0,84%), Lyft (-1,22%) ou Roblox (-2,97%).

Pour les analystes de JPMorgan, "la baisse des rendements obligataires et les décisions accommodantes des banques centrales sont interprétées par les marchés comme un élément positif à court terme".

Mais, ajoutent les analystes dans une note, "nous pensons que les actions vont bientôt repenser au rapport profit/risque dans un contexte où la Fed va laisser les taux élevés plus longtemps, où les attentes de bénéfices sont trop optimistes et où les marges sont en danger".

Les rendements sur les bons du Trésor à dix ans s'établissaient à 4,65% contre 4,57% mercredi et 5% il y a deux semaines.

Cette semaine, le Trésor américain lancera de nouvelles émissions de dettes, dont 40 milliards de bons à dix ans mercredi et 24 milliards de bons à trente ans jeudi.

"Cela fait beaucoup de dette à digérer", a commenté Patrick O'Hare.

Au rang des indicateurs, c'est une semaine calme avec seulement la première estimation de la confiance des consommateurs pour novembre, publiée par l'université de Michigan mercredi.

A la cote, les constructeurs automobiles ont reculé de plus de 2% comme Ford, et General Motors tandis que Stellantis a cédé 2,76%.

Les banques régionales ont fait mauvaise figure alors que les conditions de crédits se resserrent et que la demande de prêts ralentit dans tous les secteurs, selon la dernière enquête mensuelle de la Fed auprès des responsables du crédit bancaire. Comerica a lâché 2,52%, Zions Bancorportation -1,67%, et Western Alliance -2,71%.

Le fabricant de micro-processeurs Nvidia a gagné 1,66% à 457 dollars, alors que ses résultats trimestriels ne sont attendus que le 21 novembre.

Le titre de l'application Bumble, qui réserve le premier pas aux femmes, très volatile, a perdu 4,39% après le départ annoncé de sa pdg Whitney Wolfe Herd. Elle est remplacée à ce poste par Lidiane Jones, qui vient de l'application collaborative professionnelle Slack, où elle était directrice générale.

  1. Nasdaq

À lire aussi

Sélectionné pour vous