Accueil Actu Monde France

Répétition générale avant le premier vol d'Ariane 6

La fusée européenne Ariane 6 subit jeudi à Kourou une répétition générale "à grande échelle" en vue de son premier vol prévu en 2024, qui comprend l'allumage décisif du moteur de l'étage principal du lanceur, a indiqué l'Agence spatiale européenne (ESA).

La mise à feu du moteur Vulcain 2.1 doit démarrer à 17h30 heure de Kourou, 21h30 heure belge, sur le pas de tir de la fusée au Centre spatial guyanais (CSG). Le test durera environ 8 minutes (470 secondes), "jusqu'à épuisement des ergols (produits destinés à la propulsion, NDLR) dans les réservoirs", a précisé à l'AFP Domenico Resta, responsable de l'ingénierie du système de lancement d'Ariane 6 à l'ESA.

Il s'agit d'un test "longue durée", qui doit couvrir toute la phase atmosphérique de la mission. La fusée ne décollera pas.

Les résultats de ce test, qui s'intègre dans une série d'essais au sol, ne seront pas communiqués avant le 30 novembre, après analyse de l'ensemble des paramètres. "La question fondamentale sera de dire si on a besoin de refaire l'essai", a précisé Domenico Resta.

Considérée comme une étape majeure de la campagne de qualification d'Ariane 6, la réussite de ce test conditionne la fixation d'une date pour le lancement inaugural du lanceur, prévu en 2024.

L'essai était initialement prévu le 3 octobre, mais avait dû être reporté après la détection d'une anomalie sur le circuit hydraulique du système qui contrôle l'orientation de la tuyère du moteur de l'étage principal.

Initialement prévu pour 2020, le premier vol d'Ariane 6, conçue pour affronter la concurrence du lanceur américain Space X, a été reporté à plusieurs reprises en raison de la pandémie de Covid-19 et de difficultés de mise au point.

À la une

Sélectionné pour vous