Accueil Actu Régions Namur

Circulation ferroviaire très perturbée ce matin entre Gembloux et Ottignies, des centaines de navetteurs impactés

"Train immobilisé à Gembloux. Aucune alternative proposée sauf d’attendre ou de rebrousser chemin. Merci la SNCB", nous a-t-on écrit via notre bouton orange Alertez-nous. La circulation des trains a en effet été interrompue ce lundi matin vers 5h45 entre les gares de Gembloux et Ottignies. En cause ? Un problème d'aiguillage, a indiqué Infrabel. 

Ces importantes perturbations sont survenues à la gare de Gembloux. Fin de matinée, la circulation des trains a bien repris entre Gembloux et Ottignies. Cette interruption du trafic des trains a également entraîné des perturbations entre Gembloux et Bruxelles-Luxembourg.

Au total, une vingtaine de trains été supprimés. La SNCB a tenté de limiter les dégâts en mettant des bus en place, mais cela n'est pas si simple. "On a vraiment fait notre maximum pour faire face à cet imprévu et pour prendre en charge mieux possible les voyageurs, mais il faut savoir que c'est très difficile de trouver des bus en temps réel à cinq heures du matin. On a quand même trouvé quatre bus mais il n'y avait pas plus de possibilités auprès des autres opérateurs de bus. Et il faut savoir qu'un bus ne remplacera jamais un train en termes de capacité", a enfin précisé Elisa Roux, porte-parole de la SNCB.

Des perturbations liées à un chantier qui aurait dû être terminé

Sur son site, la SNCB avait  annoncé que du 29 octobre au 13 novembre 2022, Infrabel procèderait à des travaux en gare d’Ottignies avec la création de deux nouvelles voies. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet RER. Le chantier devait être terminé aujourd'hui mais cela ne s'est pas passé comme prévu.

"On devait remettre en service les voies ce matin à 5 heures, après ces 250 heures d'efforts. Et un train de travaux qui a occupé la voie plus longtemps que prévu cumulé à un défaut à deux des nouveaux aiguillages qui ont été mis en service dans le cadre de ces travaux ont fait en sorte qu'on a pu remettre en service le trafic seulement à 7h30", a explique Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel.

Un autre problème est alors survenu : "Au moment où les choses étaient en train de se rétablir, on a signalé la présence d' un individu le long des voies à hauteur d'Ernage, donc près de Gembloux. Ça nous a imposé des restrictions de vitesse pour le trafic et ça encore compliquer les choses", a ajouté le porte-parole.  

À la une

Sélectionné pour vous