En ce moment
 
 

Coronavirus: voici les mesures de soutien décidées pour les entreprises et les indépendants

Coronavirus: voici les mesures de soutien décidées pour les entreprises et les indépendants
© Pixabay

Des mesures drastiques sont imposées dès ce samedi à de nombreux acteurs du secteur économique. Pour soutenir les indépendants et les entreprises, des aides et des fonds sont prévus par les gouvernements régionaux et fédéral.

Fédéral: dès lundi, un numéro vert accessible aux indépendants

Dès lundi prochain, le standard téléphonique de l'Inasti (Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants) sera renforcé. Un numéro vert sera exclusivement dédicacé aux indépendants pour répondre à leurs questions quant aux conséquences de l'épidémie de coronavirus (Covid-19), annonce vendredi soir le ministre fédéral des Indépendants et des PME Denis Ducarme.

Quatre-vingt lignes téléphoniques seront actives du lundi au vendredi de 08h00 à 20h00. Les indépendants qui se posent des question pourront former le numéro gratuit 0800/12.018, ajoute M. Ducarme. Ils pourront notamment obtenir des informations quant à leurs droits et aux mesures mises en place par le gouvernement fédéral telles que la dispense, le report ou la réduction des cotisations sociales, le fait de pouvoir bénéficier d'un revenu de remplacement, ou encore des mesures en matière fiscale et de chômage économique.

Pour voir ce qui est prévu au niveau fédéral, vous pouvez déjà consulter ce site internet.

La Wallonie constitue un fonds de crise de 100 millions d'euros pour les secteurs touchés

Réuni ce vendredi midi, le gouvernement de Wallonie a décidé de constituer un fonds extraordinaire de crise de 100 millions d'euros afin de soutenir les secteurs qui subissent un préjudice économique à cause du coronavirus, a-t-il annoncé.

Il a également transmis au Centre fédéral de crise une liste de questions que les citoyens et les entreprises lui ont posées, a indiqué l'exécutif régional au terme d'une réunion de plusieurs heures. Le numéro 1890 est ouvert tout le week-end pour répondre à toutes les questions que se posent les entreprises, les indépendants, les commerçants et les artisans, a-t-il par ailleurs rappelé. Samedi, le gouvernement rencontrera les interlocuteurs sociaux (patrons et syndicats) à 10h00 et les fédérations de l'horeca et du tourisme à 14h00.

Le gouvernement bruxellois annonce plusieurs mesures de soutien économique

Le gouvernement bruxellois a annoncé vendredi plusieurs mesures à effet immédiat à l'attention du secteur économique et des entreprises impactées par le COVID-19, avec une attention toute particulière pour l'Horeca, mais aussi les secteurs culturel, hôtelier et événementiel.

Selon la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la transition économique, Brabara Trachte, les problèmes auxquels sont confrontées les entreprises sont de plusieurs ordres: une difficulté en termes de liquidité et de trésorerie, des investissements planifiés remis en question, une diminution de la production de produits ou services et une perte de fréquentation et de clientèle. Par conséquent, le gouvernement bruxellois a décidé de renforcer les équipes du 1819 qui centralise toute les informations à destination des entreprises et de soutenir fortement la trésorerie des entreprises touchées via l'octroi de garanties publiques (via le Fonds bruxellois de garantie) sur des prêts bancaires, pour un total de 20 millions d'euros. Un moratoire sera appliqué sur le remboursement des prêts accordés par finance&invest.brussels aux entreprises impactées.

L'accompagnement des entreprises en difficulté via le Centre pour les entreprises en difficultés (CED) sera lui aussi renforcé. Par ailleurs le traitement et la liquidation des aides économiques à destination prioritaire du secteur Horeca, mais aussi des secteurs culturel, hôtelier et événementiel seront anticipés. Il y aura simplification et une "bienveillance administrative" à l'attention des entreprises et commerces touchés. Selon Barbara Trachte, d'autres mesures sont également analysées, parmi lesquelles l'assouplissement de certaines taxes régionales comme la City tax mais aussi des mesures qui pourraient accompagner et encourager les plateformes collaboratives de livraison.

Ces mesures s'ajoutent aux dispositif annoncés par le gouvernement le 4 mars dernier (e.a. mise sur pied d'une Task force réunissant les membres du Conseil stratégique de l'Economie élargi à visit.brussels; mise en place d'un monitoring hebdomadaire de l'impact du Covid-19 sur l'économie bruxelloise). Toujours selon la secrétaire d'Etat à la Transition économique, ces mesures complètent celles mises en place par le gouvernement fédéral (reconnaissance du Covid-19 comme motif de chômage temporaire pour force majeure; le chômage temporaire pour raisons économiques; plan de paiement pour les cotisations sociales patronales, la TVA, le précompte professionnel et l'ISOC; réduction des paiements anticipés des indépendants; report ou dispense de paiement des cotisations sociales des indépendants; obtention d'un revenu de remplacement en faveur des indépendants).

 

Vos commentaires