En ce moment
 
 

Tomorrowland: un nouveau festivalier aux soins intensifs

Tomorrowland: un nouveau festivalier aux soins intensifs
©Belga

Un festivalier de Tomorrowland a été transporté à l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA) dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué l'hôpital. Il se trouve aux soins intensifs, comme un autre amateur du festival électro hospitalisé depuis vendredi soir.

Au total, cinq festivaliers de Tomorrowland étaient encore soignés à l'UZA dimanche vers 17h30. Deux d'entre eux se trouvaient aux soins intensifs, "pour des raisons différentes", a précisé la porte-parole Evita Bonné, qui n'a pas livré plus de détails sur leur état. Un Indien de 27 ans est décédé à l'hôpital anversois vendredi soir après un malaise à Tomorrowland. L'autopsie pratiquée a révélé que son décès semble lié à la drogue.

La police fédérale continue par ailleurs d'opérer des contrôles antidrogues stricts sur le site du festival Tomorrowland, les instructions n'ont pas changé depuis le décès du festivalier, a affirmé dimanche sa porte-parole, Sarah Frederickx. Selon le parquet d'Anvers, le jeune homme de 27 ans décédé à l'hôpital des suites d'un malaise aurait pris des stupéfiants.

"Nous continuons d'opérer des contrôles stricts et pratiquons la tolérance zéro. Nous avons énormément misé sur la visibilité policière à l'entrée du festival et veillons avec les organisateurs à sensibiliser le public aux dangers et aux conséquences que peut entraîner la possession de drogues, à savoir la confiscation et l'exclusion du festival", a ajouté la porte-parole de la police fédérale. Chaque festivalier est susceptible d'être contrôlé. "Les chiens renifleurs nous indiquent ceux qui seront ensuite fouillés", précise-t-elle. Après le décès d'un festivalier qui avait fait un malaise, vendredi, probablement après la consommation de stupéfiants, les instructions sont restées inchangées. La police et les organisateurs disent cependant tout mettre en œuvre pour améliorer la sensibilisation des festivaliers. Depuis cette année, des banderoles interpellent le public sur les dangers de la drogue aussi bien sur le site du festival que dans le camping.

Vos commentaires