"Le PS a géré la Wallonie avec du clientélisme pendant 33 ans": Pierre-Yves Jeholet parle de "copinage"

Le ministre wallon de l'Emploi, Pierre-Yves Jeholet, était l'invité de Pascal Vrebos ce dimanche 31 mars. Il est revenu sur l'abandon de la réforme des APE (aides à la promotion de l'emploi).

Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l'Emploi, a répondu aux questions de Pascal Vrebos, ce dimanche 31 mars. La réforme qu’il portait, celle des APE (aides à la promotion de l'emploi), a été mise de côté et ne sera finalement pas votée avant la fin de l'actuelle législation, faute de majorité depuis le départ de deux membres du MR vers la Liste Detexhe.

Pour rappel, la réforme des APE prévoyait le remplacement progressif du système de points actuel par un nouveau dispositif sous la responsabilité de chaque ministre fonctionnel, chargé à son tour d'établir les priorités de son secteur en fonction de critères transparents. Selon les syndicats, cette réforme pourrait coûter quelque 3.500 emplois. "C’est dommage pour la Wallonie", regrette Pierre-Yves Jeholet. Cette dernière visait la meilleure utilisation d'environ 1 milliard d'euros. 

Le ministre Pierre-Yves Jeholet assure que "la Wallonie vit au-dessus de ses moyens". Il dénonce des faits "d'opacité, de copinage et faits de prince". Et selon lui, le coupable est tout trouvé. "Je pense que le PS a une lourde responsabilité. C'est la technique du PS qui a géré la Wallonie comme ça durant plus de 33 ans avec du clientélisme, des conditions partisanes. Ce qui explique l'État de la Wallonie", assure-t-il. Selon le ministre, des Asbl, mutuelles ou encore des syndicats auraient été anormalement subsidiés.


Un cadastre répertorie les subventions

De son côté, l'ancienne ministre de l'emploi Eliane Tilieux conteste formellement ces propos. Elle se justifiait à notre micro, il y a quelques jours: "Les points APE sont distribués en fonction d'appel à projet ou de critères objectifs. Il y a des dossiers, il suffit d'ouvrir les armoires du service public de Wallonie". 

Faute de réforme des APE, le gouvernement wallon a donc présenté un cadastre, un document tenu secret depuis des années. Il répertorie les subventions APE octroyées aux employeurs wallons. Cet outil de consultation est public. Il s’adresse à toutes les personnes désireuses de s'informer sur la répartition des subventions APE entre les employeurs issus des Pouvoirs locaux, du secteur non-marchand et de l’Enseignement.

Vos commentaires