En ce moment
 
 

Le PTB exige que les ordres du bourgmestre et le rapport d'enquête soient rendus publics

(Belga) Le PTB a exigé jeudi que les ordres donnés par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles à la police de la zone de Bruxelles-Ixelles et les résultats de l'enquête sur l'intervention des forces de l'ordre à l'occasion de la manifestation d'Extinction Rebellion soient rendus publics.

Le mouvement Extinction Rebellion a rassemblé une série de témoignages sur l'action de la police de Bruxelles-Ixelles dans le cadre de la répression de l'action de désobéissance civile sur l'urgence climatique menée samedi dernier. L'intervention des forces de l'ordre est au centre de nombreuses critiques quant à la proportionnalité des moyens déployés face à des manifestants non violents et à la gratuité de certains gestes posés par des policiers. La police a annoncé l'ouverture d'une enquête pour évaluer l'intervention policière. Jeudi, le PTB a déposé une proposition de motion au conseil communal de la Ville de Bruxelles pour avoir des "engagements clairs" de la majorité Ecolo-PS-Défi. "Les déclarations du bourgmestre selon lesquelles il n'y aurait pas eu de comportements illégitimes sont extrêmement inquiétantes pour notre démocratie. Comment est-il possible que le bourgmestre endosse la responsabilité du recours au spray à poivre? Son rôle devrait être de faire respecter la circulaire ministérielle qui précise que son utilisation doit rester limitée aux situations de violence collective grave commise contre la police ou contre des personnes, aux cas de légitime défense", a commenté la cheffe de file de la formation d'extrême gauche au conseil communal, Mathilde El Bakri. Pour le PTB, les résultats de l'enquête qui doit "désigner clairement qui porte la responsabilité politique des abus et du recours à la violence" doivent être rendus publics. "Les citoyens ont le droit de savoir si c'est le bourgmestre qui a donné l'ordre à son corps de police de faire usage de la violence et d'utiliser du spray à poivre" a encore dit Mathilde El Bakri. Pour elle, la majorité doit réaffirmer le droit constitutionnel de manifester et le bourgmestre, chef de corps de la zone de police, doit faire respecter ce droit sur le territoire de la commune lors de manifestations pacifistes et démocratiques. (Belga)

Vos commentaires