En ce moment
 
 

Les Flamands versent-ils chaque année de l'argent aux Wallons et aux Bruxellois? Voici les chiffres par province

La crise politique actuelle fait resurgir d'anciens slogans notamment chez les nationalistes flamands. Ils dénoncent le transfert d'argent entre le nord et le sud du pays. Selon les derniers chiffres disponibles, le montant s'élèverait à 6.290 milliards d'euros. Chaque Flamand verse-t-il effectivement chaque année de l'argent aux Wallons et aux Bruxellois? La réalité est plus complexe.

Rappelez-vous. En février 2005, à la tête de douze camions de location Bart De Wever et ses troupes versent à Strepy-Thieu (La Louvière) des milliers de faux billets de 50 euros. L'équivalent de 11 milliards d'euros, soit la somme qui serait versée cette année-là par la Flandre aux deux autres Régions du pays.

Il faut bien que quelqu'un compense la différence

Quinze ans plus tard, notamment dans le cadre de la formation d'un nouveau gouvernement, le discours de la N-VA n'a pas changé. Mais, quelle est la réalité des chiffres ? Selon les dernières données disponibles (2016) et en se basant sur le financement de la sécurité sociale de chaque citoyen en fonction de ses revenus, on constate que la Flandre vers chaque année plus de 6 milliards d'euros à Bruxelles et à la Wallonie.


 

Philippe Defeyt est économiste et directeur de l'institut pour un développement durable. Il est au micro du RTLinfo 19 heures: "En moyenne, notamment en soin de santé, les Wallons et les Bruxellois ne consomment pas plus que les Flamands. Ce n'est pas de ce côté-là que se joue la solidarité. Mais la base économique, la base des revenus en Wallonie et à Bruxelles étant plus faible qu'en Flandre, on cotise moins à la sécurité sociale. Il faut bien que quelqu'un compense la différence. C'est l'économie flamande qui cotise la différence."

Tout n'est pas noir ou blanc 

Le professeur Eric Dor donne cours à Lille et à Paris. Il est Belge. Il s'est naturellement penché sur la question. Chaque année, le Flamand vers 968 euros, alors que le Wallon touche 1447 euros, le Bruxellois, lui, 898 euros. Tous ces chiffres représentent des moyennes. En fonction des revenus et des frais médicaux, un Wallon peut très bien contribuer au système, alors qu'un Flamand en sera bénéficiaire. Eric Dor explique: "L'existence de ces flux de solidarité montre que le système de progressivité d'impôts et de sécurité sociale marche bien. Il réalise ce pourquoi il a été fait, à savoir corriger un peu les inégalités initiales, redistribuer les revenus."

Si on prend les chiffres province par province, on constate qu'en moyenne ce sont les habitants du Hainaut qui bénéficient le plus des transferts liés à la sécurité sociale. Mais les Limbourgeois et les habitants de Flandre occidentale en bénéficient également.



Parmi les contributeurs, on trouve les habitants du Brabant flamand mais aussi du Brabant wallon.



"Il faut tenir compte des différences entre régions mais au sein de chaque région la base économique n'est pas distribuée de manière équitable. Il y a des sous-régions plus dynamiques, avec plus d'industries, plus d'emplois et plus de cotisations que d'autres. Quelque part, le fondement même d'une sécurité sociale, c'est justement de tenir compte des différences"
, ajoute Philippe Defeyt. 

Un système de sécurité également très présent à l'étranger. En Allemagne, par exemple, les transferts d'argent entre la Bavière et les autres régions sont beaucoup plus importants que ceux entre la Flandre et le deux autres Régions belges.  

Vos commentaires