En ce moment
 

Bientôt la fin des maisons 4 façades? "C'est nécessaire si on veut réussir la transition climatique"

Les récentes manifestations pour le climat influencent le choix de candidats à l'achat ou la rénovation. Ils veulent désormais des habitations moins énergivores et moins coûteuses. La taille moyenne des nouvelles habitations diminue. Les maisons 4 façades n'ont plus vraiment la cote.

Depuis plusieurs années, on annonce la fin prochaine du règne des maisons traditionnelles, les fameuses 4 façades. L'étalement résidentiel n'est pas sans limite. Selon la Confédération construction, la maison de demain sera d'abord plus petite, plus compacte. "C'est nécessaire si on veut réussir la transition climatique dans ce pays, il faudra rénover et construire autrement", indique Véronique Vanderbruggen, porte-parole de la Confédération Construction. 

Le Belge a toujours une brique dans le ventre mais elles s'annonce désormais plus verte. Selon une étude Ivox, 1 Belge sur 3 trouve irresponsable de construire une nouvelle maison. 55% des Belges pensent que le réchauffement climatique nécessite de modifier leur lieu de vie. Or les 4 façades ne correspondent pas toujours aux nouvelles exigences climatiques: elles sont plus difficiles à isoler.


+70% de pertes de chaleur par rapport à nos pays voisins 

"Lorsque l'on voit les statistiques européennes, on voit qu'en Belgique on a 70% de plus de pertes de chaleur par rapport à nos pays qui nous entourent. Pourquoi? Parce que nous construisons de préférence 4 façades", souligne la porte-parole de la Confédération Construction. 

Détenir une villa à la campagne représente un coût pour la collectivité et l'environnement. Épuration des eaux usagées, distribution de l’eau courante, nécessité de se déplacer en voiture... Autant d’arguments qui font que les habitats groupés, appartements ou 2 façades sont souvent plus abordables et plus verts.

Vos commentaires