En ce moment
 
 

Le vaccin AstraZeneca limité aux 56 ans et plus: "J’ai 32 ans et je dois recevoir ma deuxième dose, que va-t-il se passer?"

Le vaccin AstraZeneca limité aux 56 ans et plus:
 
 

A l'annonce de la décision de limiter l'inoculation du vaccin AstraZeneca aux Belges âgés de 56 ans et plus, de nombreux citoyens plus jeunes ayant déjà reçu leur première dose se demandent ce qu'il adviendra de leur seconde dose. "J’ai 32 ans et je dois recevoir ma deuxième dose le 21 mai... Que va-t-il se passer?", demande Céline via le bouton orange Alertez-nous. "Bonjour, j'ai 52 ans, j'ai reçu une première dose du vaccin Astazeneca ce 31 mars. Je dois recevoir la 2ème dose le 23 juin, (...) que va-t-il se passer pour les personnes dans mon cas ?", demande Martine. 

"Qu'est-ce qui est prévu pour les moins de 55 ans qui ont déjà reçu une première dose d'Astrazeneca ? Va-t-on pouvoir avoir cette deuxième dose durant le mois de mai ? Que se passerait-il si on reçoit la dose mais beaucoup plus tard que ce qui est prévu ? Va-t-on recevoir une dose d'un autre vaccin, avec quels risques ? Les cas de thrombose ont ils eu lieu après la première ou la deuxième dose ?", s'inquiète Correntin.


Il faut patienter

Invité sur le plateau du RTLINFO 19H, Yvon Englert, délégué général Covid 19 pour la Wallonie, a répondu à cette question en direct. "C'est une très bonne question et la réponse est que nous n'avons pas la réponse, a répondu le délégué général. Nous voudrions nous donner un tout petit peu de temps. Je m'explique: la 2e dose qui devra être administrée à ces personnes ne devra l'être en Wallonie qu'à peu près à partir de mi-mai, étant donné qu'il y a 12 semaines entre les deux doses. Or, les Britanniques ont une solide avance sur nous dans l'utilisation d'AstraZeneca, et nous avons pris contact avec eux pour voir quelles ont été les situations dans l'administration de la 2e dose et nous aurons dans l'entre temps la possibilité de proposer une stratégie sure et correcte pour que la vaccination soit efficace".


La 2e dose pourrait être issue d'un autre vaccin

Une des pistes suivies est d'administrer un autre vaccin en 2e dose. "Il n'est pas sûr non plus que le risque de thrombose soit le même à la 2e dose, a également précisé Yvon Englert. Si on pense qu'il s'agit d'une sensibilité particulière, on connaît ça dans d'autres effets secondaires des médicaments, si vous ne l'avez pas fait à la première injection, vous ne le faites plus. Ce sont deux pistes qui vont, nous semble-t-il, pouvoir être éclaircies par le Royaume-Uni".




 

Vos commentaires