En ce moment
 
 

Les restaurants doivent fermer leur portes: voici les alternatives

Les restaurants doivent fermer leur portes: voici les alternatives
©RTL INFO
 
CORONAVIRUS

C'est l'une des mesures pour contenir la propagation du coronavirus annoncées jeudi soir par la Première ministre Sophie Wilmès à l'issue du Conseil national de sécurité: les restaurants, cafés et discothèques devront fermer jusqu'au 3 avril inclus. Les friteries, par exemple, font partie des commerces qui pourront rester ouverts, du moins pour leur seule partie où la nourriture est immédiatement emportée. Les espaces où l'on peut rester pour manger devront fermer. Un coup dur pour les établissements horeca qui doivent désormais gérer leurs stocks et organiser soit leur fermeture, soit une autre façon de travailler. 

Car la Première ministre l'a précisé ce matin sur Bel RTL, "Tout ce qui est livraison de nourriture, où on peut aller chercher, dans un snack, un sandwich et repartir immédiatement, là, il n'y a pas de difficulté". Ainsi, de nombreux établissements commencent d'ores et déjà à mettre en place ou à renforcer leur service de livraison ou de nourriture à emporter, conformément à cette recommandation.

Deliveroo espère aider autant que possible les restaurants qui ne peuvent plus recevoir de clientèle jusqu'au 3 avril en raison de l'épidémie de coronavirus, en livrant leurs plats à domicile, assure l'entreprise vendredi. "Les chefs dans les cuisines peuvent continuer à travailler et les stocks des restaurants peuvent encore être vendus. Ce n'est pas grand-chose compte tenu de l'impact des mesures mais nous allons aider autant que possible", déclare Rodolphe Van Nuffel, porte-parole.

Pas encore de livreurs supplémentaires

Les coursiers et les restaurants ont reçu des directives claires pour s'assurer que la cuisine se déroule de manière parfaitement hygiénique et sûre. Les clients peuvent également demander une livraison sans contact. "Le livreur ouvre alors son sac isotherme et recule de quelques pas. Le client prend ensuite sa commande et rentre chez lui", explique le porte-parole de Deliveroo.

L'entreprise ne peut pour l'instant pas prédire si la demande de livraison à domicile va fortement augmenter. Elle n'a pas (encore) convoqué de livreurs supplémentaires. Un fonds a été érigé voici quelques jours pour les coursiers qui ne peuvent plus travailler à cause du coronavirus. Ils reçoivent alors une compensation forfaitaire par semaine.

 

 

Vos commentaires