En ce moment
 
 

Le job pet-sitter rapporte beaucoup: "Les gens dépensent plus pour leurs animaux que pour le baby-sitting de leurs enfants" (vidéo)

Si vous avez un animal de compagnie, vous avez peut-être recours à un pet-sitter durant vos vacances. C’est l’équivalent d’un baby-sitter, mais version animal. Quand on part, c’est l’une des alternatives au refuge. Et preuve que la pratique a le vent en poupe, les plateformes qui proposent ces services voient leurs membres doubler chaque année. Reportage de Michael Menten et Thomas Decupere.

Il est 13h30, c’est l’heure de la promenade pour Bouh, un gros bébé venu tout droit de Finlande. Dounia est Pet Sitter, elle explique: "On se promène une bonne heure, une heure et demi à peu près. On fait des différents parcs et il a surtout besoin de beaucoup courir." A 11 euros la promenade, le job fait rêver. Dounia vient tous les jours pendant l’été. "C’est comme du baby-sitting, mais pour les animaux. En gros, soit je promène un chien, soit je vais voir les chats chez eux à la maison pendant les vacances, soit je garde les animaux chez moi. Le gros avantage, c’est que c’est moi qui décide de mon horaire. Imaginons, je dois aller voir un chat une fois par jour, c’est moi qui choisit quand ça m’arrange, le matin, l’après-midi ou le soir."

C’est sur une plateforme d’économie participative que Dounia a découvert ce nouveau job. Dans l’entreprise List Minute, le phénomène explose. Aujourd’hui, le site compte mille demandes de garde d’animal par mois. Sébastien Scoumanne est co-fondateur, pour lui ça vient d’un changement de mentalité: "On sait que les gens font de plus en plus attention au bonheur de leur animal. Avant, ils avaient peut-être plus l’habitude de le mettre en pension et maintenant, ils préfèrent plus le mettre chez des gens qui aiment vraiment les animaux et qui vont s’occuper plus de leur animal plutôt que mettre l’animal dans une cage ou dans un endroit où il y a trente chiens par exemple. On a remarqué sur notre site, on ne s’y attendait pas du tout, que les gens sont prêts à payer plus pour leurs animaux, pour faire garder leur chat ou leur chien que pour leur enfant au niveau du baby-sitting."

On peut gagner jusqu'à 6250 euros

Considéré ici comme une catégorie de service parmi tant d’autres, le pet-sitting rapporte pendant l’été. Estimation: un tiers des revenus de l’entreprise. "Les services de particuliers à particuliers en Belgique sont en explosion aussi grâce à une loi du gouvernement belge, ajoute Sébastien Scoumanne. Chaque particulier en Belgique peut gagner jusqu’à 6250 euros net d’impôt directement pour des petits services de la vie de tous les jours." De quoi donner envie de faire comme Dounia pour financer ses études ou arrondir ses fins de mois.

Vos commentaires