En ce moment
 

Peut-on filmer des policiers en action et doivent-ils se présenter? La réponse est très claire

Dans l’émission C’est pas tous les jours dimanche, Christophe Deborsu est revenu sur l’incident survenu lundi soir en gare de Landen. Un père de famille qui a voulu filmer l’arrestation de migrants a été mis à mal par un agent alors qu’il refusait de remettre ses images.

Sur le plateau, le directeur de la Ligue des Droits de l’homme, Pierre-Arnaud Perrouty, a affirmé qu’il s’agissait d’un droit fondamental : "Il n’y a absolument aucune discussion possible, dès lors qu’il s’agit de policiers qui agissent dans le cadre de leurs fonctions dans l’espace public".

Et en ce qui concerne la diffusion de ces images, "il y a une jurisprudence très claire de la Cour européenne des droits de l’homme qui dit que l’intérêt général doit prévaloir". Comprenez donc que cette diffusion est autorisée s’il y a un intérêt pour le public.


La loi est claire mais elle n'est pas toujours respectée

Un policier doit-il donner son nom et son matricule ? Le directeur de la Ligue des Droits de l’homme a estimé que "là aussi dans la loi c’est clair, mais ce n’est pas toujours appliqué malheureusement. Un policier doit être identifiable dans l’espace public".

Une position totalement partagée par Mario Thijs, le président du Syndicat national du personnel de police et de sécurité pour Bruxelles-Capitale, qui explique que les policiers ne peuvent pas saisir le téléphone de quelqu’un qui filme une intervention : "filmer des policiers, c’est autorisé".


"Si les agents ont commis une erreur, ils seront punis"

Le représentant a tout de même pointé ce qu’il estime être un problème : "Il y a une chose qui me gêne, c’est lorsqu’on montre sur les réseaux sociaux une fraction de l’intervention, sans montrer comment on est arrivé jusque-là".

Mario Thijs ajoute également que pour le cas de Diego Dumont, le papa de Landen, les images seraient apparemment complètes. Une plainte a d’ailleurs été déposée au comité P, la police des polices. "Si les agents ont commis une erreur, ils seront punis".

Vos commentaires