En ce moment
 
 

Attention, le soleil est aussi agressif en Belgique: les conseils d'une dermatologue pour éviter un cancer de la peau

Attention, le soleil est aussi agressif en Belgique: les conseils d'une dermatologue pour éviter un cancer de la peau
© RTLINFO

Il fait exceptionnellement beau depuis un certain temps. Vous êtes nombreux à profiter du soleil dans votre jardin ou en vous baladant au parc. Mais pensez-vous à bien vous tartiner de crème solaire ? Il n’y a évidemment pas que le Covid-19 comme maladie, les cancers sont malheureusement toujours présents, et notamment le cancer de la peau. Voici les conseils d'une dermatologue.

Pour discuter des dangers du cancer de la peau et rappeler les conseils à suivre, Alix Battard a reçu la dermatologue Nathalie Rooseleer ce midi dans le RTL Bienvenue. Consultante au CHU Saint-Pierre, elle est également vice-présidente de l’Euromélanoma.

Quand vous voyez tout ce monde dehors au soleil, est-ce que vous pensez automatiquement aux répercussions et au désastre que cela représente pour notre peau ?

"Oui, bien sûr, désastre est un mot fort mais  c’est vrai que l’on doit parler de danger et que les cancers de la peau, que ce soit les mélanomes ou les carcinomes sont tous liés à un abus de soleil. Alors soit plutôt les coups de soleil pour les mélanomes mais aussi les expositions répétées au soleil même sans coup de soleil."

Quand on déjeune simplement à une terrasse ou que l’on joue avec ses enfants dans le jardin, on ne pense pas forcément à mettre de la crème quand on n’est pas en vacances. Pourtant c’est vraiment indispensable ?

"Oui, le soleil c’est bien sûr les rayons UV qui sont dangereux et qui sont là en permanence en journée, même toute l’année. Evidemment plus il fait chaud, plus les rayons UV vont être agressifs. Mais néanmoins leur agressivité commence au printemps et augmente avec l’été."

Et le soleil en Belgique est tout aussi méchant que celui que l’on peut trouver à la Côte d’Azur ou en Espagne ?

"Oui, en Belgique, le soleil peut être aussi agressif pour la peau. On a connu des périodes de canicule. Il y a malheureusement le réchauffement climatique. Bien sûr plus on va au sud de l’Europe, plus le soleil est agressif, mais je soigne par exemple des patients qui ont eu des cancers de la peau et qui ne sont jamais partis beaucoup en vacances."

Cela peut-il aller vite un cancer de la peau ?

"Tout dépend, les carcinomes ont une évolution plus lente, plus progressive et globalement moins dangereuse que le mélanome, mais les mélanomes ont également différents types d’agressivité et cela va dépendre aussi de l’immunité de la personne. On parle beaucoup d’immunité en termes de coronavirus, donc je pense que les gens comprennent de mieux en mieux la prévention. Pour le mélanome, cela peut donc évoluer plus ou moins rapidement et cette année on a mis la lumière sur l’auto examen. Tous les mois, quand il y a pleine lune, cela peut être une bonne façon d’y penser, on s’observe, on regarde les grains de beauté mais aussi des croûtes qui ne guérissent pas, des tâches sur la peau. Il faut retenir qu’une tâche qui évolue de mois en mois, qui grandit, qui change de couleur ou une croûte qui ne guérit, cela doit être un petit signal d’alerte qui doit faire que l’on doit consulter le dermatologue. Il dira si oui ou non il faut l’enlever ou pas."

Plus un cancer de la peau est diagnostiqué de manière précoce, mieux il se soigne dans tous les cas ?

"Oui, c’est le cas pour tous les cancers. Plus tôt on agit, plus on sera efficace. Pour le mélanome, qui est quand même le cancer de la peau potentiellement mortel, dans plus de 3/4 des cas, si on l’enlève au stade débutant, il suffit d’une petite chirurgie et le traitement est suffisant. Par contre, dans moins d’1/4 des cas malheureusement, le mélanome a déjà évolué dans les ganglions, parfois même il s’est métastasié au niveau des poumons, du cerveau, du foie. Et là les traitements actuels qui sont en pleine recherche donnent de l’espoir mais ne sont pas encore efficaces."

Que peut-on faire pour améliorer son immunité ?

"Cela fait partie du bon sens. Manger des fruits, surtout des agrumes, des fruits riches en vitamine C, des légumes. Et boire sainement également. Le sport même modéré est aussi bénéfique. Mais je voudrais insister que surtout en matière de cancer de la peau , la principale prévention reste le vêtement. Il faut couvrir ses épaules, son dos qui est un endroit fréquent pour le cancer de la peau surtout chez les hommes qui ont tendance à se dénuder. Ne pas publier de mettre un chapeau qui protège le cuir chevelu, mettre de la crème sur les oreilles, la nuque, le cou. La crème solaire reste un outil nécessaire mais complémentaire aux vêtements."

Et comment bien choisir sa crème solaire ?

"Il faut faire attention à l’indice de protection. On ne dit plus écran total puisque cela ne protège jamais à 100% mais il faut prendre un indice 50+ pour les peaux claires et 30+ pour les peaux plus mates. Ce qui est importante c’est de l’appliquer de manière fréquente, toutes les deux heures et en bonne couche."

Vos commentaires