En ce moment
 
 

Un des plus grands trafiquants d'armes au monde, le Belge Jacques Monsieur, arrêté au Portugal

Un des plus grands trafiquants d'armes au monde, le Belge Jacques Monsieur, arrêté au Portugal

L'un des plus grands trafiquants d'armes au monde, le Belge Jacques Monsieur, a été arrêté hier soir à Herdade do Jambujal au Portugal, annonce VTM. Il avait été condamné l’année dernière à une peine de prison de 4 ans et une amende de 1,2 million d’euros pour avoir livré des armes illégalement à la Libye, le Tchad, le Pakistan et l’Iran. Suite à ce jugement, il s’était enfui et vivait caché au Portugal où il vient d'être arrêté.

Le trafiquant d'armes notoire Jacques Monsieur a été arrêté mercredi à Herdade do Jambujal au Portugal, a annoncé jeudi soir la police fédérale belge dans un communiqué. Condamné à quatre ans de prison en 2018, le criminel, âgé de 66 ans, était en fuite depuis lors. Le parquet fédéral avait lancé un signalement international pour le retrouver.

Une histoire de chevaux

Jacques Monsieur a été condamné le 19 octobre 2018 par la cour d'appel de Bruxelles à 4 ans de prison et à une amende de 1.200.000 euros pour trafic illicite d'armes et participation à une organisation criminelle. La police a retrouvé sa piste à Tarascon, dans le Sud de la France. Le sexagénaire y possédait un mas, qu'il a revendu en mars dernier. Mais c'est à cause d'un transport de chevaux vers le Portugal que les enquêteurs l'ont définitivement repéré. "Le mois dernier, il est apparu que neuf chevaux ont été emmenés au Portugal par un éleveur français. Le coût du transport, 2.500 euros, n'a jamais été payé par Jacques Monsieur", spécifie le service de recherche des fugitifs (FAST, Fugitive Active Search Team) de la police fédérale.

Impliqué dans de nombreux conflits

Le trafiquant, surnommé "The fox" ou "le maréchal", a été retrouvé dans un abri secret dans une grande maison de campagne à côté de ses écuries. L'arrestation est le résultat d'une intense collaboration entre les enquêteurs belges, français et portugais, précise le communiqué. Le parquet fédéral a émis un mandat d'arrêt européen et demande la remise du fugitif à la Belgique. D'après la chaine flamande VTM, Jacques Monsieur doit comparaitre vendredi devant un tribunal au Portugal.  Toujours selon VTM, il n’y a pas eu un conflit armé au cours de ces 35 dernières années dans lequel Jacques Monsieur n’a pas été impliqué. Dans les années 80 déjà, il avait fourni à l’Iran des armes pendant la guerre contre l’Irak.

Vos commentaires