En ce moment
 
 

Elisa, 29 ans, tuée par des chiens dans une forêt en France: son chien Curtis a attaqué 2 personnes depuis le drame

Elisa, 29 ans, tuée par des chiens dans une forêt en France: son chien Curtis a attaqué 2 personnes depuis le drame
© DR

Il y a deux mois, Elisa Pilarski, une femme enceinte de 29 ans, perdait la vie dans la forêt de Retz en France. Partie se promener dans un secteur où était organisée une chasse à courre, Elisa avait été tuée par des chiens.

D'après l'autopsie, le décès a pour origine "une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête". Afin d'identifier les animaux responsables, des prélèvements génétiques ont été effectués sur 67 chiens: les 5 American Staffordshire d'Elisa Pilarski et 62 chiens appartenant à l'association 'le Rallye la passion', organisatrice de la chasse. Les résultats seront connus dans quelques semaines. 

Au moment des faits, Elisa promenait son chien Curtis, un American staff. Depuis, le canidé se trouve en fourrière. 

Selon des informations rapportées par Le Parisien, l'animal aurait mordu deux fois depuis la tragédie. La première morsure remonte au soir même du drame. Le quotidien français rapporte qu'il aurait soudainement mordu le compagnon d'Elisa au niveau de la jambe.

Que vont révéler les résultats de l'autopsie?

Il s'en serait ensuite pris à un bénévole de la fourrière dans laquelle il a été placé. "C'était extrêmement violent car, à aucun moment, le chien n'a montré de signes qu'il allait attaquer. Il n'a par exemple pas grogné", rapporte un bénévole dans les colonnes du Parisien. Le bénévole aurait alors été victime d'une morsure à l'avant-bras.

Les résultats de l'autopsie devraient éclairer l'enquête. Qui a tué la jeune femme? Les chiens à courre sont-ils responsables? Curtis s'en est-il soudainement pris à sa maîtresse? Ou alors un autre chien est-il impliqué dans ce décès comme cela avait été évoqué au début de l'affaire? 

Pour le compagnon d'Elisa, pas de doute possible. Curtis ne peut avoir causé ce drame. Selon lui, l'agressivité de l'animal peut s'expliquer par le fait qu'il ait été stressé par les événements. 

Vos commentaires