En ce moment
 
 

Hand: les Bleus retrouvent le Danemark pour lancer la saison olympique

Hand: les Bleus retrouvent le Danemark pour lancer la saison olympique
Didier Dinart et les Bleus au Portugal en qualifications pour l'Euro 2020 le 14 avril 2019 à Strasbourg.FREDERICK FLORIN

Premier match de la saison pour les Bleus de Didier Dinart, et pas des moindres: l'équipe de France de handball se déplace jeudi à Aarhus pour affronter le Danemark champion du monde, avant l'Espagne ou la Norvège samedi, dans le cadre de la Golden League.

Deux matches amicaux pour se jauger avant les prochaines échéances d'une saison qui s'annonce riche, entre l'Euro en janvier et les Jeux olympiques, pour lesquels l'équipe de France n'est pas encore qualifiée, l'été prochain.

Pour le moment, "l'objectif, c'est 100% Euro", affirme l'arrière droit montpelliérain Valentin Porte. Le titre européen revêt un double enjeu: ramener une médaille d'or internationale, la première depuis 2017, et se qualifier directement aux Jeux de Tokyo.

"Ce championnat d'Europe est primordial pour la qualification aux Jeux, l'accès en demi-finale permet aussi de se qualifier pour le Mondial-2021. Plus que jamais, les médailles comptent", résume Didier Dinart, le sélectionneur de l'équipe de France.

En attendant, un match contre le Danemark, champion du monde en titre après avoir facilement éliminé les Français en demi-finale en janvier dernier, offre une belle affiche.

"On ne se focalise pas sur l'adversaire, on veut produire un bon match, c'est tout. Le plus important, c'est moins le résultat que le travail qu'on va mettre en place", relativise Nikola Karabatic.

Pour cette première étape de la Golden League, 17 joueurs feront le déplacement en Scandinavie. Sur les 19 initialement appelés, les trois forfaits --Adrien Dipanda, Kentin Mahé et Yanis Lenne-- n'ont été compensés que par une seule arrivée, celle de Nicolas Tournat.

Pour Didier Dinart, restreindre le groupe permet de construire l'identité de l'équipe: "On a la jeune génération, l'entre-génération avec Luka Karabatic, et les anciens cadres avec Niko... Il faut que la mayonnaise prenne."

Parmi les plus jeunes, Elohim Prandi, 21 ans, foulera pour la première fois le parquet avec l'équipe A. "C'est bien d'y entrer, c'est plus compliqué d'y rester. A moi de montrer que j'ai ma place ici", explique le prodige nîmois, champion du monde U21 en juin dernier.

Encore plus que le reste de l'équipe, le jeune arrière gauche ne veut pas brûler les étapes en pensant trop aux Jeux: "Il ne faut pas aller plus vite que la musique. Bien sûr c'est +wouah+, on parle des JO, mais je me concentre d'abord sur cette semaine... C'est déjà spécial pour moi d'être là."

Le programme:

Jeudi à Aarhus

(20h15) Danemark - France

Samedi à Aalborg

(13h30) France - Norvège ou Espagne

Vos commentaires