En ce moment
 
 

Mort de Victorine: 200 scellés examinés, 130 témoins entendus, comment l'enquête a-t-elle été menée?

Mort de Victorine: 200 scellés examinés, 130 témoins entendus, comment l'enquête a-t-elle été menée?
 
 

Un homme de 25 ans a été interpellé mardi et placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort de la jeune Victorine Dartois en Isère, a annoncé mercredi le parquet de Grenoble. Selon des informations de BFM TV, le suspect est un père de famille âgé de 25 ans. 

Une perquisition a été réalisée à son domicile tandis que le suspect était interrogé par les gendarmes chargés de l'affaire, a ajouté le procureur adjoint Boris Duffau. La jeune femme de 18 ans avait été retrouvée morte, fin septembre, dans un ruisseau près de son domicile familial à Villefontaine.

Un "suspect sérieux"

Dans le cadre de cette affaire, 47 enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie de Grenoble ont été mobilisés. Les experts ont récolté près de 200 scellés près du lieu de découverte du corps de Victorine. On sait que ses chaussures, son sac à main ainsi qu'un masque Covid avait été retrouvé à proximité. Tous ces scellés ont été scrupuleusement analysés afin d'identifier toute trace ADN permettant de retrouver un suspect.

À l'heure actuelle, on ignore encore les éléments qui ont conduit les enquêteurs à ce suspect de 25 ans, décrit comme "suspect sérieux" selon des informations rapportées par BFM TV. Le média précise que 130 témoins ont été entendus et 662 personnes contactées dans le cadre de cette enquête. 1.100 véhicules ont également été analysés.

Cette dernière a été particulièrement compliquée car plus de 800 téléphones ont borné à proximité du lieu de disparition de Victorine au moment des faits, étant donné qu'un match de football avait été organisé. On sait que le bornage des téléphones est un élément important pour les enquêteurs qui parviennent ainsi à identifier si les suspects potentiels se trouvaient sur place. 




 

Vos commentaires