En ce moment
 
 

Fix my Street: les personnes à mobilité réduite peuvent désormais signaler tous les problèmes qu'ils rencontrent en se déplaçant

 
 

L’application "Fix My Street" permet désormais aux personnes à mobilité réduite de renseigner des problèmes rencontrés en rue. Feux sonores défectueux, bordures de trottoirs trop hauts, dalles podotactiles manquantes… Après le signalement, les services responsables des voiries doivent intervenir sur place pour solutionner le problème. Le but est donc de rendre l’espace public le plus accessible à tous.

En 2020, pas moins de 70.000 incidents ont été notifiés et pris en charge via Fix my Street. Bruxelles Mobilité annonce qu’une centaine de carrefours seront réadaptés en 2022. 

Nino Peeters, président du Collectif accessibilité Wallonie Bruxelles, emprunte tous les jours les voiries à Bruxelles en chaise roulante. Il peut désormais signaler chaque problème qu'il rencontre sur le chemin du travail. 

"Malheureusement, c'est encore trop récurrent à Bruxelles de rencontrer tous les soucis qu'on a rencontrés : trottinette dans le chemin, des dalles podotactiles qui manquent, une bordure qu'i n'est pas abaissée à un passage pour piétons ou bien un trottoir qui disparait, ce sont des choses qui arrivent encore trop souvent", explique-t-il.

Il se réjouit donc des adaptation qui ont été faites sur cette application : "C'est une très bonne nouvelle de pouvoir signaler les problèmes pour pouvoir les faire remonter aux bonnes personnes, qui vont pouvoir solutionner le souci. Ce qui n'était pas possible avant avec l'application qui était trop pauvre pour les piétons. Ça s'est élargi et c'est très positif". 


 




 

Vos commentaires