En ce moment
 

1000 manifestants gilets jaunes à Bruxelles: déroulé d'une journée agitée (vidéos)

  • Un millier de gilets jaunes a manifesté dans un calme relatif à Bruxelles

  • Dernier point sur la manif des gilets jaunes à Bruxelles avec Serge Vermeiren

  • Les gilets jaunes arrêtés ont été emmenés dans une caserne de police à Bruxelles

  • Près de 400 arrestations lors de la manif des gilets jaunes à Bruxelles

  • La majorité des gilets jaunes voulait manifester pour leur pouvoir d''achat

 

Environ 450 personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles et un policier a été blessé pendant un rassemblement de "gilets jaunes" belges, qui a réuni un millier de manifestants, a-t-on appris auprès de la police locale.

Le déroulé de la journée

18h50 - Dix personnes ont fait l'objet d'une arrestation judiciaire lors de la manifestation des "gilets jaunes", samedi à Bruxelles, indique le parquet.

La police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a recensé quelque 1.000 manifestants à Bruxelles et procédé à environ 450 interpellations. De son côté, le parquet confirme dix arrestations judiciaires. Il s'agit de deux personnes qui faisaient l'objet d'un signalement pour d'autres faits et de huit personnes pour des faits en lien avec la manifestation, dont un mineur.

16h50 - Environ 450 personnes ont été arrêtées samedi à Bruxelles et un policier a été blessé pendant un rassemblement de "gilets jaunes" belges, qui a réuni un millier de manifestants, a-t-on appris auprès de la police locale.

"Un policier a été blessé au visage. Il a été transporté à l'hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger", a expliqué Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Certains "gilets jaunes" ont jeté des projectiles, notamment des pavés, sur les forces de l'ordre à hauteur du quartier des institutions européennes, entièrement fermé à la circulation des véhicules et des piétons, a-t-elle ajouté. La police a été contrainte de faire usage de canons à eaux et de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants. "Il y a quand même quelques dégâts", a souligné Mme Van De Keere, sans donner plus de précisions.

16h30 - "Le calme est revenu sur le centre-ville de Bruxelles après cette journée de manifestation", a précisé notre journaliste sur place Serge Vermeiren. En début d’après-midi, plusieurs dizaines de manifestants avaient quitté la petite ceinture de Bruxelles pour rejoindre le centre-ville via la place Madou. Il y a eu quelques incidents avec la police notamment au niveau de la colonne du Congrès et de la rue Royale.

"Les manifestants étaient ensuite descendus sur le boulevard du Jardin Botanique pour rejoindre le centre-ville et la place Rogier. Mais là, les forces de l’ordre sont intervenues très rapidement pour disloquer la manifestation sans véritable violence. A l’heure actuelle, il y a 200 manifestants bloqués par la police au niveau de la rue Belliard. Des contrôles d’identité seront effectués avec éventuellement des arrestations administratives. Plusieurs barrages de police ont été levés à Bruxelles", a ajouté notre journaliste qui a fait un premier bilan de la journée.

15h40 - Il reste un groupe d'une centaine de protestataires encadrés par la police à proximité de Belliard.

La circulation se normalise sur la petite ceinture. Les tunnels Rogier, Madou et Botanique ont été rouverts en direction de Koekelberg ainsi que le tunnel Porte de Namur en direction du midi.  

15h22 - L'accès à la rue Neuve est bloqué par la police.
Sans-titre-5
14h59 - Les gilets jaunes, a bord des bus de la police, sont évacués

14h28 - Les manifestants se sont dirigés vers la place Madou, a indiqué notre journaliste sur place Serge Vermeiren.

14h24 - Plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées
, samedi après-midi, à hauteur de Belliard sur la petite ceinture de Bruxelles où se déroule la protestation du mouvement des gilets jaunes. Ces personnes interpellées sont assises sur le sol et la police commence à les faire monter dans des bus qui se rendront à la caserne de la police fédérale à Etterbeek, a constaté un correspondant de Belga sur place.

Une série de personnes avaient pu quitter la protestation moyennant identification et prise de photo par la police.

Sans-titre-4

1

 
 


 

14h19 - Le groupe de manifestants du mouvement des gilets jaunes, qui proteste à Bruxelles, est confiné au niveau du carrefour Belliard. Cinq auto-pompes sécurisent le périmètre, a constaté sur place un correspondant de Belga. Beaucoup de gens sont sortis du périmètre de la manifestation affirmant vouloir "manifester pacifiquement".

Durant un moment, un second groupe de manifestants s'était retrouvé au carrefour du boulevard du Régent et de la rue Lambermont. La police avait écarté ses manifestants après des confrontations répétées dans la rue Lambermont et sur la petite ceinture à hauteur de l'ambassade américaine.

13h45 - Des affrontements ont eu lieu entre la police et une partie des manifestants au niveau de la rue Lambermont à Bruxelles samedi à la mi-journée. Ils ont commencé à jeter des pierres sur les forces de l'ordre installées, des bombes fumigènes, des bombes à peinture et d'autres projectiles. La police a à plusieurs reprises déployé le canon à eau et les gaz lacrymogènes. Un groupe de manifestants continue de viser la police.

13h01 - "Des gilets jaunes bloquent les avenues autour du Carrefour de Drogenbos. Ils empêchent les clients de partir avec leurs voitures. Certaines personnes partent à pied, en y laissant les voitures sur le parking", indique Luis via notre bouton orange Alertez-nous.

13h00 - Les forces de l'ordre ont entamé une avancée à la mi-journée en direction des gilets jaunes depuis Trône et fixé un front policier à hauteur de Belliard, a constaté un correspondant de Belga. Le nombre de manifestants gonfle. Ils sont plusieurs centaines. Les estimations devraient suivre prochainement.

Les policiers ont avancé à pieds, suivis d'un camion à eau et d'une dizaine de fourgons. Ils ont cadenassé le passage à hauteur de la rue Belliard.


  12h42 - Une première confrontation
entre les membres des gilets jaunes et la police a éclaté samedi à la mi-journée rue Montoyer à Bruxelles, a constaté notre journaliste Serge Vermeiren. Le groupe qui se situait à proximité du rond-point Schuman rejoint les autres manifestants entre Trône et Arts-Loi.

Quelque cinq cents gilets jaunes ont remonté la rue de la Loi en direction de la place Schuman, mais ils se sont retrouvés bloqués par les forces de l'ordre. Les manifestants se sont ensuite rendus à la rue Belliard via les rues adjacentes, mais elle a également été bloquée. Un petit groupe de manifestants a réussi à forcer le cordon de police, après quoi un affrontement a éclaté.

Des bouteilles et un panneau de signalisation ont été projetés sur les policiers. Les agents ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. Entre-temps, le calme est revenu dans la rue Montoyer. Les gilets jaunes poursuivent leur manifestation. Actuellement aucune information n'a été donnée sur d'éventuels blessés. Plusieurs centaines de gilets jaunes qui s'étaient regroupés dans un premier temps à proximité du rond-point Schuman rejoignent l'autre groupe de manifestants. Ils bloquent le passage des voitures dans le tunnel Trône. Les deux groupes se retrouvent entre Trône et Arts-Loi.

12h40 - Environ 70 personnes ont été arrêtées samedi en amont d'une manifestation de "gilets jaunes" à Bruxelles, où le quartier des institutions européennes a été entièrement bouclé, a-t-on appris auprès de la police locale.

"On compte environ 70 arrestations suite aux contrôles qu'on fait de manière préventive", a expliqué à l'AFP Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles.

12h15 - Un peu plus d'une centaine de membres du mouvement des gilets jaunes se trouvent actuellement sur la petite ceinture de Bruxelles. Vers 11h45, ils se trouvaient au niveau de la rue Belliard et se dirigaient vers la rue de la Loi en direction de la place Schuman.

Les manifestants sont surveillés à distance par la police. Pour le moment, aucun incident n'est signalé. Ils scandent des slogans contre le gouvernement Michel.

La police a entre-temps complètement fermé la rue de la Loi. La situation est tendue, selon un correspondant de Belga. Certains manifestants tentent de passer par la rue d'Arlon, une autre partie reste sur place.

11h54 - "Scène de guerre sur le boulevard de Waterloo. Toutes les boutiques de luxes fermées!", indique François qui a contacté notre rédaction via le bouton orange Alertez-nous.

11h52 - Près de 200 gilets jaunes se sont rassemblés vers 11h30 samedi devant la petite rue de la loi. Ils demandent à la police, qui les bloque, d'accéder au rond point Schuman qui est bouclé, rapporte un correspondant Belga. Bloqués par les forces de l'ordre, ils ont ensuite poursuivi leur chemin via des rues adjacentes au rond point.

Toutes les rues qui accèdent au rond point Schuman sont fermée par la police. La centaine de manifestants font face à la police devant des rambardes de barbelés. Ils scandent "Tous ensemble" et demande aux forces de l'ordre de leur céder le passage. Des renforts policiers arrivent également sur place pour prêter main forte aux agents sur place. A l'heure actuelle, aucune altercation n'a eu lieu, mais l'ambiance est tendue, précise encore le correspondant de Belga.

11h40 - Notre journaliste Serge Vermeiren présent à Arts-Loi indique que "la tension monte"


 
11h30 - La station de métro Parc est fermée, les métros ne s'y arrêtent pas.
Mais les métros roulent toutefois normalement, indique la STIB samedi. Aucun impact n'est encore constaté sur la circulation des trams pour l'instant. Les lignes de bus 21, 27, 49, 50, 60, 78, 80 sont fortement ralenties. Les bus qui passent dans le centre et quartier Schuman sont impactés par la manifestation. "Privilégiez le réseau souterrain. Certains accès aux stations de métro sont fermés par la police", recommandait la STIB vers 11h00.

Le tunnel Reyers-Centre est fermé à la circulation à partir de la E40-A3, précise de son côté Bruxelles Mobilité sur Twitter. "Des embarras de circulation sont à prévoir" alors que les gilets jaunes s'apprêtent à mener une importante action à Bruxelles, indique encore Bruxelles Mobilité.


 
 
10h30 - Les premières arrestations, environ une cinquantaine, ont eu lieu à la gare du Midi et à la gare Centrale, ainsi que dans le quartier européen. Deux personnes ont notamment été interpellées rue de la Loi.

Selon le correspondant de l'Agence belga sur place au moment du contrôle, ces dernières se sont passées sans violence. Des appels à manifester à Bruxelles, notamment samedi à 11H00 au rond-point Schuman, devant les institutions européennes, ont été diffusés sur les réseaux sociaux. Le dispositif policier déployé en rapport est conséquent.

Un dispositif policier renforcé

Le dispositif policier sera renforcé dans la capitale à l'occasion d'un nouveau rassemblement de "gilets jaunes" annoncé pour ce samedi sur certains réseaux sociaux. On ignore encore l'ampleur de l'événement, le lieu et l'heure de rendez-vous. Les gilets jaunes pourraient se retrouver à 11h au rond-point Schuman.

L'objectif de la police est de trouver un terrain d'entente pour les personnes venant manifester pacifiquement et de garantir le déroulement normal des activités et évènements prévus le même jour, indique llse Van De Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles.


 
 

"Le dispositif policier prévu samedi sera renforcé"

"Le dispositif policier prévu samedi sera renforcé en personnel et moyens car nous avons constaté que les actions des Gilets jaunes étaient mobiles. La zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, les différentes zones de police de la région bruxelloise, la police fédérale et d'autres partenaires comme les pompiers, la Stib ou encore le service prévention de la Ville de Bruxelles, collaborent en bonne entente afin d'assurer le meilleur suivi possible", explique Ilse Van De Keere, porte-parole de la police locale de Bruxelles, qui précise que l'objectif de la police est de garantir aux habitants, visiteurs et autres usagers de la ville un déroulement normal de leurs activités.


"Les Gilets jaunes refusent d'entrer en contact avec la police ou la Ville"

"Beaucoup de personnel est également mobilisé pour travailler sur l'Open Source Intelligence (OSINT) soit l'exploitation des informations issues de sources librement accessibles. Les données collectées sur internet et les réseaux sociaux sur les Gilets jaunes seront analysées et diffusées auprès des différents services impliqués samedi. Ce travail est important car les Gilets jaunes refusent d'entrer en contact avec la police ou la Ville pour organiser l'encadrement de la manifestation", ajoute-t-elle encore.

 
Un Real Intelligence Center

Ce samedi, jour de manifestation, "sera établi un Real Intelligence Center où le personnel travaillant sur l'OSINT, assurera en temps réel un suivi et screening des informations concernant les Gilets jaunes sur les réseaux sociaux et internet, afin de les transmettre directement au centre de commandement et aux effectifs sur le terrain."


Des boutiques barricadées

"Quelques commerces situés sur le boulevard de Waterloo se sont barricadés, dont Dior, Lancel et Mickael Kors"
, constate notre journaliste Nicolas Lowyck sur place.

Vos commentaires