En ce moment
 
 

Un ado de 15 ans affirme avoir été kidnappé à Chièvres, tabassé puis laissé dans un état second près de Mons: sa mère raconte

 
 

Un adolescent de 15 ans affirme avoir été kidnappé à Chièvres, embarqué dans un véhicule, frappé puis laissé inconscient près de Mons par plusieurs individus. Il est très choqué, comme sa maman d'ailleurs, qui nous a contacté via le bouton orange Alertez nous. La police a ouvert une enquête.

Fanny est au travail, mais derrière les apparences, cette mère de famille est inquiète. Lundi, son fils de 15 ans a été pris à partie par trois personnes qui étaient dans une voiture et le ton est rapidement monté : "Le monsieur qui était à l’arrière du véhicule, apparemment, empoigne mon fils et le met à l’arrière du véhicule. Les coups commencent à tomber, mon fils essaye de se défendre avec ses pieds, mais en vain. Il aurait reçu un coup de poing à la figure et il a perdu connaissance".

Embarqué à Hussignies, il est laissé dans un état second près de Mons

L’adolescent a été embarqué sur une route à Hussignies, dans la commune de Chièvres, avant d’être laissé dans un état second près de Mons, dans un état second, délesté de ses cartes d’identité et de banque. Le jeune homme a alors pris un train vers Ath. "Le contrôleur a été interpellé parce que mon fils avait plein de sang sur les mains et son t-shirt était déchiré. Mon fils ne sait pas si c’était avec un t-shirt ou un couteau, mais son t-shirt était coupé très nettement et il avait la trace sur son torse".

Un modus operandi déjà connu

L'affaire est prise au sérieux, l’enquête est menée par les polices locales d’Ath et de Chièvres. "Dès lundi, au terme de la plainte, des devoirs d’investigation ont directement été menés à la localisation des faits, pour essayer d’obtenir des informations. C’est un modus operandi qui est tout à fait crédible, auquel nous avons déjà été confrontés, donc oui, ce sont des faits déjà commis", explique Thierry Dierick, le chef de la zone de police Sylle et Dendre.

Fanny a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Quant à son fils, il est fortement choqué.




 

Vos commentaires