En ce moment
 
 

Vague d'allergie aux chenilles processionnaires dans le sud du pays: "C’est la folie", témoigne un médecin débordé (vidéo)

 
 

Dans le sud du pays, les chenilles processionnaires provoquent de nombreuses allergies et démangeaisons. Depuis quelques jours, les médecins sont débordés d’appels et de visites pour des adultes mais aussi des enfants. Le Brabant wallon est également touché. Que faut-il faire ? Et comment s'en protéger ?

"La province du Luxembourg semble être prise d’assaut par les chenilles processionnaires. Elles provoquent des petits boutons qui démangent", alerte Justine via le bouton orange Alertez-nous. Et elle n’est pas la seule à nous signaler ce problème.

Depuis quelques jours, les enfants de Victoria se grattent le corps. "C’étaient surtout des boutons. On pensait au début à des moustiques mais vu la quantité on a assez rapidement évacué cette idée", explique cette habitante d’Arlon.

En parlant avec d’autres mamans, elle se demande si ce n’est pas en jouant dans l’herbe que les enfants ont été piqués. Victoria commence alors un simple traitement qui s’avère peu efficace. Et son fils de 6 ans présente également d’autres symptômes. "Une toux que je n’aime pas beaucoup alors qu’il n’est pas particulièrement enrhumé ou quoi que ce soit", indique Victoria.

Les médecins et pharmaciens débordés 

La maman prend alors rendez-vous chez son médecin traitant qui révèle le problème. Les poils urticants des chenilles processionnaires sont à l’origine de nombreuses allergies et démangeaisons dans la région arlonaise. "C’est la folie. La garde de ce weekend a été essentiellement dérangée par des patients avec des problèmes de démangeaisons", révèle Laurence Lenoir, docteur à Arlon. "Il y avait des clients jusqu'à la porte et encore plein le parking, c'était vraiment incroyable, on ne s'attendait pas à voir cela", résume Antoine Mardaga qui explique que les traitements sont en rupture de stock dans son officine: "On n'a plus rien du tout, on a été complètement dévalisé. Les antihistaminiques partent aussi super vite. Pour les enfants, on est démuni, il n'y a plus rien du tout. La demande a vraiment explosé en quelques temps et du coup le labo n'a pas suivi du tout, c'est vraiment une rupture".

D'après Annick Picard, conseillère en prévention du Domaine des Grottes de Han, le phénomène ne dépendrait pas des fortes chaleurs de ces derniers jours. "C'est un phénomène qui est lié à la saison et qui revient chaque année au même moment", explique-t-elle. "Entre début juin et fin juillet, c'est la période des chenilles processionnaires du chêne. Ensuite, entre août et septembre, c'est au tour des chenilles processionnaires du pin". La chenille processionnaire est dotée de poils très urticants qui peuvent être emportés par le vent et se déplacer partout. Le principal symptôme est l’apparition de nombreux boutons particulièrement irritants sur le corps. 

Que faire quand les démangeaisons arrivent ? 

Que faire quand les démangeaisons arrivent ? Le principal conseil est de se rendre dans une pharmacie pour se procurer des antiallergiques. "Comme traitement, je propose éventuellement un antihistaminique du style Zirtek. Ces médicaments sont sous prescription médicale mais beaucoup de patients en ont à la maison. Pour les enfants, du Fenistil gouttes est en vente libre. Je conseille de téléphoner à son médecin traitant pour être certain que c’est bien ça et avoir les bonnes directives", détaille le docteur Lenoir.

Le Centre Antipoison recommande également de bien laver tous les vêtements qui ont été contaminés à haute température et les faire sécher au séchoir. Il est très important aussi de bien se laver tout le corps au savon, même les cheveux pour les poils qui pourraient s’y être logés.

Les animaux peuvent aussi être touchés

Et comment s’en protéger ? Eviter un maximum le contact avec les poils et les retirer avec du papier collant, ne pas faire sécher son linge dehors, arroser avant de tondre, sortir couvert un maximum et changer ses vêtements.

Enfin, sachez que les animaux peuvent être touchés. Notamment les chiens qui mettent leurs truffes sur les chenilles ou pire les prennent dans leur gueule. On conseille aux propriétaires de contrôler leurs langues et rincer avec de l’eau propre sans frotter.

D'après Annick Picard, conseillère en prévention du Domaine des Grottes de Han, le phénomène ne dépendrait pas des fortes chaleurs de ces derniers jours. "C'est un phénomène qui est lié à la saison et qui revient chaque année au même moment", explique-t-elle. "Entre début juin et fin juillet, c'est la période des chenilles processionnaires du chêne. Ensuite, entre août et septembre, c'est au tour des chenilles processionnaires du pin".  La chenille processionnaire est dotée de poils très urticants qui peuvent être emportés par le vent et se déplacer partout. Afin de prévenir cette allergie, le Centre Antipoison donne plusieurs conseils: ôter ses vêtements et les laver à haute température, se laver la peau abondamment à l'eau ou encore retirer les poils urticants de sa peau en utilisant du papier collant.




 

Vos commentaires