Accueil Sport Football Coupe du Monde

"C'était mon plus grand rêve": Cristiano Ronaldo sort du silence après l'élimination... et reste flou sur son avenir (photo)

Cristiano Ronaldo a quitté la pelouse en pleurs après la défaite contre le Maroc en quarts de finale de Coupe du monde. À bientôt 38 ans, le quintuple Ballon d'Or participait plus que probablement à son dernier match de Coupe du monde et ne devrait donc jamaisavoir l'occasion de soulever la Coupe qui le fait le plus rêver. 

Au lendemain de cette défaite, il s'est exprimé via son compte Instagram. S'il remercie tous ses supporters, il annonce clairement qu'il ne prendra pas de décision "à chaud" concernant son avenir. Actuellement sans club, le Portugais doit se trouver un nouveau challenge... ou raccrocher les crampons ? 

Sans aucun doute, il prendra le temps de faire le choix qu'il estime être le meilleur pour lui, sa carrière et sa famille. Il profite aussi de sa prise de parole pour envoyer un tacle à tous ceux qui ont "dit, écrit et spéculé" sur sa motivation et sa volonté d'aider l'équipe.

"Gagner une Coupe du monde pour le Portugal était le rêve le plus grand et le plus ambitieux de ma carrière. Heureusement, j'ai remporté de nombreux titres de dimension internationale, y compris pour le Portugal, mais mettre le nom de notre pays au plus haut niveau mondial était mon plus grand rêve.

Je me suis battu pour ça. Je me suis battu dur pour ce rêve. Lors des 5 présences que j'ai marquées en Coupe du monde en 16 ans, toujours aux côtés de grands joueurs et soutenu par des millions de Portugais, j'ai tout donné. J'ai tout laissé sur le terrain. Je n'ai jamais tourné mon visage vers le combat et je n'ai jamais abandonné ce rêve.

Malheureusement, hier, le rêve s'est terminé. Ce n'est pas la peine de réagir à chaud. Je veux juste que tout le monde sache que beaucoup a été dit, beaucoup a été écrit, beaucoup a été spéculé, mais mon dévouement au Portugal n'a pas changé un instant. J'étais toujours une personne de plus qui se battait pour le but de tout le monde et je ne tournerais jamais le dos à mes coéquipiers et à mon pays.

Pour l'instant, il n'y a pas grand chose de plus à dire. Merci Portugal. Merci Qatar. Le rêve a été beau tant qu'il a duré... Maintenant, il est temps d'être un bon conseiller et de laisser chacun tirer ses propres conclusions."

À lire aussi

Sélectionné pour vous