Accueil Sport Football Coupe du Monde

On passe de 40 morts à... 400: le Qatar reconnait pour la première fois qu'il y a eu "entre 400 et 500" morts parmi les travailleurs migrants

Entre 400 et 500 travailleurs immigrés sont morts en oeuvrant pour l'organisation du Mondial au Qatar a déclaré Hassan Al-Thawadi, le secrétaire général du comité organisateur de la Coupe du monde dans une interview accordée à la chaine de télévision britannique Talk TV.

Selon les rapports officiels, trois travailleurs sont morts sur les chantiers de construction et 37 autres sont décédés sans que cela ne soit lié aux conditions de travail. Le journal britannique The Guardian a dévoilé début 2021 un rapport dans lequel il était question de plus de 6.500 travailleurs morts depuis l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar il y a dix ans. Le Qatar a toujours nié ce chiffre.

"Les estimations sont aux alentours de 400 (morts), entre 400 et 500", a précisé M. Al-Thawadi. "Je n'ai pas le nombre exact, c'est quelque chose qui est fort discuté. Un mort est un mort de trop, c'est sûr et certain."

M. Al-Thawadi a évoqué à nouveau les réformes qui auraient amélioré les conditions des travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde au Qatar lors des dernières années. "Je pense que les normes sanitaires et de sécurité sur les sites s'améliorent chaque année, du moins sur nos sites. (...) Les organisations syndicales nous ont félicités pour le travail et les améliorations sur ces sites", dit-il.

L'organisateur a aussi répondu à la question concernant la sûreté du Qatar pour les personnes qui ont une relation avec quelqu'un du même genre. "Le Qatar est sûr pour tout le monde, oui", affirme-t-il. "De notre point de vue, et de mon point de vue personnel, nous avons toujours dit que tout le monde était le bienvenu. Même si nous ne sommes peut-être pas d'accord sur certaines choses, chacun est le bienvenu."

À la une

Sélectionné pour vous