Accueil Actu Belgique Société

"C'est une arnaque sournoise": Luc pèse son seau de tabac et surprise… il manque 20% de la quantité indiquée, est-ce fréquent ?

Luc nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous, car après plus de 40 ans à acheter le même seau de tabac, il a remarqué qu'il arrivait à faire de moins en moins de cigarettes. Sur un même produit, ce Liégeois a noté une différence de plus de 30 gr. Véritable arnaque ou erreur de production récurrente ?

Luc, 68 ans, fume depuis 50 ans. Cet habitant de Waremme achète toujours la même chose : un seau de 175 grammes de tabac Camel Volume Yellow.

Il conserve toujours son tabac dans les mêmes conditions, mais récemment, un fait surprenant l’a marqué. "Ce n'est pas possible, je fais moins de cigarettes qu'avant", s'exclame-t-il.

Il a donc décidé de peser chaque pot de tabac qu'il achetait. Surprise, son observation était juste : "Il y a une erreur entre le poids de tabac annoncé et la réalité", explique le Liégeois.

"Je me sens arnaqué"

Luc a transféré le tabac dans une boîte en plastique et a constaté qu'il ne contenait pas le poids indiqué. Au lieu des 175 grammes promis, "il y en avait en réalité 145 grammes".

"J'ai voulu savoir si c'était une exception", explique-t-il. "J'ai donc pesé un nouveau seau et encore une fois, le poids n'était pas le bon." Au total, Luc a fait cette expérience trois fois à quelques jours d'écart.

La première fois, il a mesuré 146 grammes, la seconde 160 grammes et la dernière 141 grammes. Donc presque 20 % de la quantité totale du produit est manquante. Le Waremmien se sent "arnaqué non seulement au point de vue quantité, mais forcément au point de vue financier".

Plus de 200 € "volés" par an

"Je paie donc trop pour un seau, vu que la quantité n'est pas celle indiquée, mais combien de fois ai-je fait ça" s'indigne-t-il.

En effet, Luc achète en moyenne 2,5 seaux par mois. Au bout d'un an, il achète donc approximativement 30 seaux. Un seau de 175 grammes de tabac coûte 63 €, un seau de 145 grammes devrait donc coûter 52,2 €.

Si cette erreur se présente deux fois sur trois paquets, comme Luc en a fait l'expérience, on peut donc dire qu'il paiera 216 € de trop chaque année pour ses seaux de tabac.

Il pense que cette erreur de la firme est volontaire et affirme avoir subi "une arnaque spectaculaire et sournoise". Il a donc contacté le groupe JTI (Japan Tobacco International), qui détient la marque Camel.

Réponse de la firme

Luc a ensuite reçu un mail de ce groupe disant que "les rapports de production ont été vérifiés et aucune irrégularité susceptible d'avoir causé le défaut de la plainte n'a été enregistrée".

Le groupe affirme que "toutes les balances ont été vérifiées et aucune irrégularité n'a été identifiée. Sur la base de ce qui précède, aucun défaut d'usine ne peut être constaté à cette occasion".

En contrepartie, la firme a proposé à Luc de lui offrir un seau de Camel Volume Yellow 175 grammes, mais le sexagénaire a refusé. "Je n'accepterai pas cette proposition honteuse d'une société qui gagne des milliards", a-t-il affirmé.

Est-ce légal ?

Réduire la quantité ou la taille d'un produit tout en maintenant ou même en augmentant son prix, cela s'appelle la shrinkflation. Cependant, "la législation accepte une certaine différence entre le poids mentionné et le poids réel pour les produits entre 5 grammes et 10 kilos", rappelle Test-Achats.

Julie Frère, porte-parole de l'organisation des consommateurs belges, a fait le calcul pour Luc : "Pour un emballage de 175 grammes, la marge tolérable serait de 7,875 grammes en moins".

La marque de tabac est donc dans l'illégalité puisque cette marge est dépassée de plus de 20 grammes. Pour la porte-parole, "il s’agira de faire bouger Camel, l’importateur ou celui qui fait les emballages".

Dans un cas comme celui de Luc, Test-Achats recommande de "porter plainte à l'inspection économique pour qu'ils examinent cela". Luc pourrait également "exiger un dédommagement de Camel".

L'organisation des consommateurs indique que cette situation peut aussi se produire avec d'autres produits, mais que ce n'est pas toujours exactement la même chose.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Ils vont dire que le tabac sèche pendant le transport. Si Luc veut gagner des milliers d'euros par an, c'est simple : qu'il arrête de fumer.

    roger rabbit
     Répondre
  • Ben déjà arrêter de fumer et tu ne seras pas arnaquer puis 2 ici ce n'est pas USA, Camel ne sera jamais condamné sauf si des milliers de personnes portent plainte avec preuve à l'appui donc il vaut mieux accepter le seau gratuit car même si Camel serait condamné, l'amende va revenir à 100% à l'état Belge et 0 euro dans ta poche

    keykeybe greg
     Répondre