Accueil Actu Monde International

Décès d'Alexeï Navalny : les services funéraires refusent d'emmener le corps, selon ses proches

L'équipe de l'opposant russe Alexeï Navalny, mort le 16 février dans sa prison de l'Arctique, a affirmé jeudi que les services funéraires refusaient d'emmener sa dépouille jusqu'à l'église où sont prévues ses funérailles vendredi à Moscou.

"C'est une véritable honte. Les chauffeurs de corbillard refusent maintenant d'emmener Alexeï de la morgue", a déploré sur Telegram Ivan Jdanov, l'un des proches collaborateurs de l'opposant décédé. "D'abord, nous n'avons pas été autorisés à louer une chambre funéraire pour faire nos adieux à Alexeï. Et maintenant, lorsque le service funèbre est censé avoir lieu à l'église, les agents funéraires nous informent qu'aucun corbillard n'y emmènera le corps", a confirmé son équipe sur les réseaux sociaux. Selon elle, les collaborateurs de Navalny "reçoivent des appels de personnes inconnues les menaçant de ne pas emmener le corps d'Alexeï où que ce soit". Les funérailles de l'opposant et militant anticorruption doivent avoir lieu vendredi à 14h00 (12h00, heure de Bruxelles) dans une église du sud-est de Moscou, la capitale russe, dans le district où habitait Alexeï Navalny lorsqu'il se trouvait en liberté. Il doit être inhumé deux heures plus tard au cimetière de Borissovo situé à proximité.

Depuis la remise du corps d'Alexeï Navalny à sa mère samedi dernier, l'équipe de l'opposant mort à 47 ans cherchait un lieu pour un "adieu public" mais se voyait "rejeter" toute demande. Elle accuse les autorités de faire pression sur les gérants. Jeudi, son équipe a appelé les Moscovites à venir aux funérailles de l'opposant et à ses soutiens dans d'autres villes et à l'étranger à se rassembler pour honorer sa mémoire.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • les russes ont commit une grosse erreur en éliminant cet homme car ils en ont fait un héro

    Armand Bruaux
     Répondre