Accueil Actu Régions Bruxelles

A Bruxelles, certains chômeurs doivent attendre parfois plusieurs mois avant de toucher leurs allocations: la CSC réagit

La CSC Bruxelles accumule depuis des mois des retards de paiement des allocations de chômage. Malgré des dossiers en ordre, certains chômeurs doivent attendre parfois plusieurs mois pour être indemnisés, rapporte La Libre Belgique samedi.

La direction de la CSC reconnaît des retards, tant dans le traitement des dossiers que dans le paiement des allocations. "Nous n'avons pas de chiffres exacts à communiquer mais nous avons mis en route un plan d'actions pour remédier au plus vite à la situation ", confie Nancy Tas, présidente de l'Alliance Bruxelles - Brabant Flamand de la CSC.

Trois points d'information actuellement ouverts à Bruxelles sont accessibles sans rendez-vous pour "permettre d'avancer plus vite dans les dossiers" et un quatrième verra le jour à Ixelles, le 7 février. La CSC compte également sur la solidarité entre ses bureaux régionaux dès ce mois de janvier. Une vague de recrutements est aussi en cours. 

La CSC justifie son retard par l'explosion subite des demandes au début de la crise sanitaire, ainsi que par la situation particulière du public bruxellois, plus multiculturel et moins formé aux outils numériques. Le collectif "Chômeurs.se.s CSC en colère", qui rassemble aujourd'hui 400 membres sur Facebook, a été créé l'an passé. Des actions ponctuelles et trois rencontres avec la direction ont permis au collectif de faire entendre ses revendications.

Outre le paiement des allocations à temps, le groupe exige, notamment, une communication transparente de la part la CSC, ainsi qu'une meilleure accessibilité de ses services, en limitant les délais de réponse par mail et téléphone et en rouvrant tous ses centres.

À la une

Sélectionné pour vous