Accueil Actu Régions Hainaut

"C'est pas normal de trouver tout ça dans la rue!": surprises lors du "Grand nettoyage" de déchets à Harmignies

110.000 volontaires vont ramasser des déchets en Wallonie de ce jeudi jusqu'à ce week-end. C'est l'association Be WaPP qui coordonne cette action de nettoyage de notre environnement. Mais si la masse de déchets ramassés a diminué de 30% en 5 ans, certaines surprises demeurent... Reportage à Harmignies.

"Qu'est-ce qu'on va faire aujourd'hui?", "On va ramasser les déchets!". Voilà une mission pour laquelle les enfants auront rarement eu autant d'enthousiasme. Et pourtant: cette classe d'école primaire d'Harmignies s'est mis en quête ce jeudi des détritus qui jonchent leur ville… Et il ne faudra pas aller bien loin pour trouver les premiers déchets. Juste à quelques mètres seulement de l'établissement, le premier est trouvé. "Une bouteille de déodorant dans un piquet", ramasse cet élève équipé d'un sac poubelle et de gants. "Ce n'est pas normal de trouver ça dans la rue, il faut ne  pas faire ça."

Cannette et mégots de cigarettes sont pourtant monnaie courante lors de ces journées spéciales de collecte volontaire. Et d'autres trouvailles sont moins ordinaires, comme des cigarettes dans les cimetières, d'étranges constructions à clous au sol ou encore des chaussures. "Ça coûte cher ces trucs-là!", s'étonne un jeune ramasseur.

30% de déchets en moins en 5 ans

110.000 personnes participent en tout à ce grand nettoyage de printemps qui dure jusqu'à ce week-end. Parmi les volontaires, beaucoup d'écoles. Et on peut dire que  les jeunes sont particulièrement sensibles à la cause, notamment grâce à des enseignants investis pour qui "un seul jour" n'est pas assez et qui inculque "toute l'année par des leçons ou des projets" le respect de l'environnement à ses élèves. Et ils ont, semble-t-il, bien retenu l'essentiel: "C'est dommage de jeter tous ces déchets pour rien", constate l'un d'entre eux pendant qu'une autre jeune fille rappelle qu'il "faut protéger notre planète et la nature".

L'engagement de tous finirait par payer puisque, selon l'association Be WaPP (Wallonie plus propre), il y a 30% de déchets en moins récoltés par ces actions depuis 2017

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • " les jeunes sont particulièrement sensibles à la cause, " Pas tous les jeunes, à en juger par le nombre de canettes et bouteilles qu'on trouve aux environs des magasins de nuit et des librairies qui vendent des boissons. I n'y a jamais personne pour verbaliser, dénoncer ne sert à rien parce qu'il faut un "flagrant délit" et les peines ne sont pas assez dissuasives.

    roger rabbit
     Répondre