Accueil Actu Régions Hainaut

Pénurie de conducteurs de bus en Wallonie: les transports scolaires occasionnels vont-ils disparaître?

Le TEC a été contraint de supprimer certains services pour une école de Rumes dans la province du Hainaut, près de Tournai, pour la prochaine rentrée scolaire. En cause : une pénurie de conducteurs. D’autres communes pourraient-elles être concernées?

Les transports scolaires occasionnels, comme le déplacement vers la piscine ou vers une activité culturelle, les excursions donc, ne seront peut-être plus assurées par le TEC à la fin de cette année scolaire en Wallonie, s’il n’y a pas assez de conducteurs.

La Ligue des familles exprime sa crainte que d'autres écoles en Wallonie ne connaissent le même sort et que cela se répercute sur le portefeuille des familles. 41% des familles éprouvent des difficultés à payer les excursions scolaires. S’il faut faire appel à des autobus privés, le coût peut été multiplié par quatre. 

Le TEC précise que cette décision concerne pour l’instant uniquement l'école Libre de Rumes.  Et cette décision n'est pas irréversible : il suffira de trouver des conducteurs de bus en suffisance.

Le ministre wallon de la mobilité Philippe Henry discutera du problème avec le TEC mais confirme que les lignes régulières sont la priorité du TEC et qu’il manque de chauffeurs. 

Il manque 800 conducteurs

Le TEC analyse les demandes des écoles ou des communes au cas par cas et étudie sa capacité humaine et matérielle à y répondre tout en assurant sa mission première sur les lignes régulières. 

Comme l'explique le porte-parole, Stéphane Thiery, la mission prioritaire du TEC est d’assurer le fonctionnement de ces 797 lignes régulières. La Wallonie l’autorise à répondre à la demande des écoles pour les trajets école/piscine ou école/excursion culturelle ou sportive. Ce n’est pas une obligation de service public. Or il y a actuellement une pénurie de conducteurs. Il faut en recruter 800, dont 110 rien que dans le Hainaut. 

Le TEC ne répondra plus à de nouvelles demandes de transports occasionnels s’il a besoin des conducteurs pour assurer d’abord, et c’est sa mission de service public, les lignes régulières qui assurent le transport des personnes, et notamment aussi le transport de 25.000 élèves vers l’école. 
 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • le chômage ravage la wallonie !! mais heureusement ....la gauche veille !! ...fainéant un jour ...fainéant toujours !!

    abdoule carolo
     Répondre