En ce moment
 
 

L’électricité est 5 FOIS PLUS CHÈRE que les autres moyens de chauffage

L’électricité est 5 FOIS PLUS CHÈRE que les autres moyens de chauffage

Quentin Gonnay, le directeur technique de la plateforme d’achats groupés Wikipower, qui fournit de l’énergie à plus de 15.000 ménages, était l’invité du RTL INFO Bienvenue ce vendredi. Il a détaillé le dernier comparatif réalisé par sa société sur le prix des moyens de chauffage. Si le bois sort gagnant, les moyens plus classiques que sont le gaz, les pellets ou le mazout ne sont pas hors de prix. Tout l’inverse de l’électricité.

Le calcul porte sur les prix pratiqués en septembre de cette année. Pour chauffer un ménage moyen, "c’est clairement le bois qui remporte la mise".

facturechauffagein

1. Le bois de chauffage : contraignant

Le bois de chauffage en bûches ne coûte que 972€ / an. Mais ce moyen de chauffage est contraignant. En effet, "il faut regarder un peu le confort de vie", car le chauffage au bois est souvent cantonné aux poêles à bois, qu’il faut donc réalimenter régulièrement. Les chaudières à bois, qui permettraient de faire fonctionner un chauffage central, sont, elles, "moins répandues" et nécessitent tout de même une réalimentation en bûches quotidienne.

2. Le gaz : stable et peu cher

En 2ème position arrive le gaz : 1053€ / an. Mais attention au fournisseur que vous choisissez. Il encore des grandes différences sur le marché : "On a un comparateur de prix qui mesure ces différences et entre le fournisseur de gaz le plus cher et le moins cher, pour une consommation standard, il peut y avoir plus de 200€ de différence annuelle."

3. Le pellet : moins contraignant

Arrive ensuite le pellet : 1176€ / an. Contrairement au bois, "il existe des chaudières à pellet qui permettent de chauffer toute la maison, également l’eau sanitaire. Il y a également une notion de confort. Le pellet est plus facile à transporter, ça se stocke plus facilement et le produit est plus stable" que le bois de chauffage, et le laps de temps avant de devoir recharger le silo de la chaudière en pellets est de plusieurs jours. Mais ici aussi, il faut faire attention. De grandes différences de qualité existent entre les pellets. "Il faut toujours vérifier qu’il y a une certification Din+ voire EN+ sur le sachet de pellets. Ça garantit toute une série de critères comme le taux de cendres ou d’humidité. Et on conseille également de prendre des pellets 100% résineux."

4. Le mazout : prix très volatile

Le mazout n’arrive qu’en 4ème position avec un prix de 1434€ / an. Mais en fonction du moment de l’achat, on peut en sortir gagnant ou perdant par rapport aux autres mode de chauffage. Car son prix "est très volatile. On a regardé sur les 4 dernières années. Le prix au litre du mazout a varié entre 0,4€ et 0,8€. Pour l’instant, il est au-dessus du pellet et du gaz, mais il pourrait encore augmenter ou diminuer". Conclusion avec le mazout : "La facture est plus incontrôlable."

5. L'électricité : "À déconseiller"

Enfin arrive le dernier de la classe et de loin : l’électricité. Il faut dépenser pas moins de 5783€ / an pour chauffer toute sa maison à l’électricité. Mais ce coût exorbitant n’est valable que "si l’électricité n’est pas produite par des panneaux photovoltaïques et qu’on n’a pas de pompe à chaleur", donc "si c’est vraiment du chauffage électrique pur". Le raisonnement est alors simple : "C’est vraiment à déconseiller parce que ça coûte 5 fois plus cher."

Une nouvelle chaudière peut être rentabilisée en un an ou deux

Vous vous chauffez à l’électricité et pensez ne pas avoir les moyens de changer ? Pour cela, il faut voir les possibilités de changement qui s’offrent à vous.

Pour rester à l’électricité mais la rendre moins chère que les 4 autres, il faudrait investir dans des panneaux photovoltaïques et dans une isolation conséquente, aux normes "basse énergie" ou maison "passive". Cela implique non seulement un grand coût, mais aussi d’importants travaux.

Pour changer de moyen de chauffage, "il faut regarder le prix d’installation des chaudières au pellet, au mazout et au gaz. Ce ne sont pas du tout les mêmes prix. On parle de 10.000 à 25.000€ pour une chaudière à pellets, alors qu’une chaudière à mazout c’est plutôt entre 5.000 et 7.000€ et on est encore plus bas pour une chaudière à gaz : de 1.500€ à 4.000€".

En d’autres termes, le coût d’une nouvelle chaudière à gaz est rentabilisé en moins d’un an si vous vous chauffez actuellement à l’électricité. Et celui d’une chaudière au mazout en moins de deux ans.

Le problème quand on veut passer de l'électricité à un autre mode de chauffage, c'est surtout l'investissement dans de nouveaux radiateurs pour remplacer les radiateurs électriques. Là, cela se chiffre aussi en plusieurs milliers d'euros. Ce qui retardera encore de quelques années l'amortissement de cet investissement.

Les achats groupés peuvent faire économiser de 50€ à 200€ par an

Vous vous chauffez déjà avec autre chose que de l’électricité et vous cherchez à faire baisser votre facture ? Les achats groupés, comme Wikipower en propose depuis 2011, peuvent vous faire épargner de l’argent. "On organise les achats groupés dans toute la thématique énergétique donc aussi bien l’électricité et le gaz que le mazout, le pellet et même les panneaux photovoltaïques et l’isolation. Pour l’électricité et le gaz, c’est de l’ordre de 200€ annuel l’économie qu’on peut réaliser par l’achat groupé. Pour le mazout et le pellet, pour une commande de 2000 litres de mazout ou 2 palettes de pellets, on tourne entre 50€ et 70€ d’économie."

Concrètement, il suffit de s’inscrire et d’attendre … "On va mettre en concurrence les fournisseurs pour obtenir le prix le plus compétitif possible. On revient vers les ménages inscrits avec une proposition. Soit ils acceptent, soit ils n’acceptent pas. C’est gratuit et sans engagement."

Vos commentaires