En ce moment
 
 

La N-VA va-t-elle faire tomber le gouvernement fédéral? Voici les différents scénarios possibles

La N-VA est isolée au gouvernement. Bart de Wever a annoncé lundi que son parti ne soutenait pas un gouvernement qui validerait le pacte de l'ONU sur les migrations. Pourtant, ce pacte sera bien approuvé par la Belgique. Dès lors, le gouvernement fédéral va-t-il tomber? Voici les différents scénarios possibles.

Les députés ont voté le soutien au Pacte de la Migration des Nations Unies. La commission des Relations extérieures de la Chambre a en effet approuvé la résolution sur le Pacte de la migration par une majorité de rechange sans la N-VA.

La N-VA, elle, a voté contre, sans surprise. Quelle attitude va adopter le parti à présent? Les nationalistes resteront-ils dans le gouvernement ou le quitteront-ils ? En cas de retrait, il y a plusieurs scénarios possibles.


Scénario 1: le gouvernement tombe

"Il y a un scénario qui verrait le gouvernement tomber dans son ensemble, explique Jean-Benoît Pilet, professeur de Science politique à l’ULB. Il présenterait sa démission au Roi qui l’accepterait. On aurait alors un gouvernement d’affaires courantes qui doit soit aller vers des élections rapides, soit essayer de tenir jusqu’aux élections du mois de mai, les élections européennes et régionales".


Scénario 2: le gouvernement reste, la N-VA démissionne 

Une autre possibilité serait que le gouvernement reste en place mais avec les ministres N-VA qui démissionneraient à titre individuel. "C’est-à-dire qu’ils le feraient à titre individuel mais l’équipe reste en place avec les pleins pouvoir sauf qu’elle n’a plus de majorité au Parlement, poursuit le politologue. Elle va devoir chercher une majorité au Parlement, sauf au cas par cas en négociant sur chaque dossier avec les partis d’opposition pour trouver une majorité parlementaire, soit de façon structurelle en formant un nouveau gouvernement qui se mette en place avec un nouvel accord. On se doute que ça sera très long et que ça ne sera pas véritablement possible."


Scénario 3: le texte est voté et rien ne change 

Autre scénario, la N-VA décide de rester au gouvernement malgré l’adoption du texte par la Chambre. Cela permettrait notamment aux nationalistes de préparer une réforme de l’état et de faire voter les articles de la constitution à réviser.

"Je pense que la N-VA qui resterait au gouvernement serait motivée de deux manières. Premièrement, elle pourrait ouvrir une procédure de révision de la constitution qui permettrait de mettre en œuvre des éléments de réforme de l’Etat. L’autre est aussi de dire ‘On ne veut pas apparaître comme un parti irresponsable qui a mis ce gouvernement par terre‘ alors qu’il reste beaucoup de dossiers socio-économiques à mener", indique Jean-Benoît Pilet.

Quant à Charles Michel, il semble avoir bien manœuvré. Dans tous les cas de figure, ce ne sera pas lui qui aura fait chuter le gouvernement. Mais si la N-VA décide de rester dans l'exécutif, le Premier ministre devra terminer la législature avec un partenaire qui aura changé d’avis sur le Pacte migratoire, avec lequel il a un désaccord majeur, et qui hier a diffusé une campagne sur les réseaux sociaux très controversée.

Vos commentaires