En ce moment
 

Attention, la liste des véhicules INTERDITS à Bruxelles s'élargit dès 2019

L'élargissement de la zone basse émission aura lieu dès 2019. Elle s'étend à toutes les communes de Bruxelles-Capitale. Désormais les diesel d'avant 2001 et les essence d'avant 1997, ne pourront plus y circuler.

D’ici quelques jours, le nombre de véhicules interdit de rouler sur la région bruxelloise va bondir. Désormais, seront bannis les diesel EURO 1 et EURO 2, c’est dire d’avant 2001, et les véhicules essence EURO 0 et EURO 1, d’avant 1997. Cela représente un peu moins de 30.000 véhicules.

Jusqu’à la fin de l’année, les dispositions actuelles concernent 2.300 véhicules bruxellois et 805 non-bruxellois. A partir de janvier, 17.056 véhicules bruxellois et 8.772 non-bruxellois supplémentaires seront interdits de séjour à Bruxelles. Sans doute un peu moins puisque le parc automobile se renouvelle lentement. Les propriétaires de véhicules nouvellement interdits bénéficieront eux aussi d’une période de transition de trois mois pour trouver une solution alternative. Durant cette période, les conducteurs concernés par les critères et qui circulent au sein de la LEZ ne recevront pas d’amende.


Une nouvelle phase de tolérance mais plus courte

Si la zone de basse émission est effective depuis un an, les premières amendes n’ont été envoyées que depuis le mois d’octobre. Et sur le seul mois qui a suivi, 228 automobilistes ont été verbalisés. 350 euros l’amende. Pour cette nouvelle étape, il y aura une nouvelle phase de tolérance, mais plus courte, de trois mois seulement. 

En tout cas, l’information semble bien passer. Il y a un an, 240 infractions étaient constatées chaque jour. Ce nombre a chuté à 40 par jour au mois d’octobre. Plus de 230 caméras sont réparties sur la région, des caméras automatiques qui scannent les plaques. On ne peut recevoir une amende que tous les trois mois. Le temps nécessaire pour s’organiser autrement et éviter la récidive.

Vos commentaires