En ce moment
 
 

Naya, un croisé American Staff, retirée à son propriétaire: pourquoi cette race est-elle aussi présente dans les refuges?

Les American Staff, Bergers Allemands et autres Malinois affluent en masse dans les refuges pour animaux. Ces chiens plutôt impressionnants et massifs représentent une large majorité des pensionnaires. Bien souvent, ils ont des besoins que les propriétaires ne parviennent pas à combler. Ils préfèrent alors s'en séparer.

Naya, un croisé American Staff, a été retirée à son propriétaire il y a quelques jours à cause d'une attaque sur un autre chien. En présence des humains, la chienne de 2 ans ne montre aucun signe d'agressivité. C'est au contact de ses congénères que la situation se complique. "Ils ne supportent pas beaucoup les autres races de chiens, affirme Michel Moreau, vétérinaire. Ils sont, au départ, un peu autoritaires et pas spécialement agressifs, mais plus violents lors de rencontres avec d'autres chiens. À condition d'avoir une bonne éducation, ils écoutent aussi bien qu'une autre race."

L'éducation est une étape extrêmement importante après l'acquisition d'un chien, mais qui n'est pas souvent respectée. C'est cette lacune qui mène à des incidents, et non l'animal, quel que soit sa race. "Ce sont des chiens qui n'ont pas un caractère plus agressif qu'un autre, assure Franck Goffaux, directeur de la SPA de Charleroi. Il faut simplement les éduquer totalement différent."


"Extrêmement vigilants lorsqu'on replace un animal tel que celui-là"

L'American Staff, et les autres chiens puissants souffrent d'une image négative. Il leur est plus difficile de retrouver un maître. Dans ce refuge de Mont-sur-Marchienne, ils représentent 70% des 110 chiens. "On est toujours extrêmement vigilants lorsqu'on replace un animal tel que celui-là, en mettant en garde les nouveaux adoptants."

Parmi ces mises en garde, il y a l'obligation de tenir l'animal en laisse dans un lieu public. "C'est une obligation légale. Un chien ne peut pas être en liberté de toute façon. Par l'inconscience ou l'insouciance des propriétaires, comme c'est le cas ici, l'animal est puni et pas eux." C'est cela qui a mené Naya dans ce refuge. Elle attend son nouveau maître sagement.

Vos commentaires