En ce moment
 
 

Des Belges ont voyagé sur ce bateau où une Américaine a été testée positive au coronavirus: deux sont rentrés, le vol des huit autres a été bloqué

Des Belges ont voyagé sur ce bateau où une Américaine a été testée positive au coronavirus: deux sont rentrés, le vol des huit autres a été bloqué
©AFP
CORONAVIRUS

Après avoir été refusés par plusieurs pays asiatiques par peur du coronavirus, les 1.455 passagers d’un navire de croisière avaient été autorisés à accoster jeudi dans le port de Sihanoukville au sud du Cambodge, une décision saluée par Donald Trump alors que de nombreux ressortissants américains se trouvaient à bord. Parmi eux, se trouvaient plusieurs Belges. Un premier chiffre de 8 personnes avait d'abord été évoqué. Il s'avère finalement qu'ils étaient 10. Sans compter un onzième Belge faisant partie de l'équipage, ce qui porte le total à 11.

À leur sortie du bateau, ils ont tous passé un rapide contrôle médical. Mais, samedi, une passagère américaine de 83 ans, qui avait pris un avion pour la Malaisie pour rentrer chez elle, a été diagnostiquée positive à Kuala Lumpur.

Des dizaines d'autres voyageurs ont, comme elle, déjà quitté le Cambodge pour prendre le chemin du retour, laissant craindre une propagation de l'épidémie qui a déjà tué près de 1.800 personnes en Chine.

Deux Belges sont rentrés, huit autres sont toujours sur place

Ce mardi après-midi, les Affaires étrangères nous confirment que 2 Belges sont rentrés du Cambodge. Pour les 8 autres, ils devaient prendre ce mardi un vol qui devait passer par le Vietnam. Mais le pays a refusé que des passagers considérés comme suspects transitent par son territoire. La société Holland American Line essaie de trouver un trajet alternatif pour les faire rentrer. Tous nos compatriotes ont été testés ce mardi: les résultats se sont avérés négatifs au coronavirus.

Le millier de touristes qui voyageaient avec le Westerdam avaient embarqué le 1er février à Hong Kong, où près de 50 personnes infectées par le coronavirus ont été recensées. La croisière devait ensuite se poursuivre au Japon. Si, dans un premier temps, aucun cas de coronavirus n'avait été identifié à bord du paquebot, il est finalement apparu qu'une personne était contaminée par le Covid-19. Un contrôle en Malaisie a en effet confirmé le week-end dernier qu'une passagère américaine avait contracté cette pneumonie virale. La femme, âgée de 83 ans, faisait partie des 1.455 passagers du paquebot. Son époux n'a pour sa part pas été infecté par le virus.

 
 
 
 

 

Vos commentaires