En ce moment
 

La lune de miel de Ludivine VIRE AU CAUCHEMAR à Bangkok où elle est bloquée depuis plusieurs jours: "On est dans l'inconnu"

La lune de miel de Ludivine VIRE AU CAUCHEMAR à Bangkok où elle est bloquée depuis plusieurs jours:

Vous avez été nombreux à nous contacter via le bouton orange pour nous alerter que des proches étaient bloqués depuis plusieurs jours à l'aéroport de Bangkok en Thaïlande. Ces touristes belges attendent à l'aéroport après que leurs vols ont été annulés, suite à la fermeture, de l'espace aérien pakistanais. 

Parmi eux, se trouve un jeune couple en voyage de noce qui devait rentrer en Belgique, mercredi dernier.

On a reçu aucune information. Personne ne savait rien

A la base: la plage, le soleil, les cocktails. Pour Ludivine et son compagnon c’était la parfaite lune de miel… Jusqu’à ce que l’idylle se termine dans un endroit beaucoup moins romantique. Mercredi soir, elle apprend que son vol retour est annulé.
C’est le début d’une longue attente…

Ludivine Migliorini témoigne dans le RTLINFO13H: "Arrivés à Bangkok, on a reçu aucune information. Personne ne savait rien. Personne ne parlait français pour nous aider. Cela a été l'inconnue, pendant 24 heures. On a eu une bouteille d'eau à boire le soir, un demi hamburger. C'était pas évident".

Comme Ludivine, ils sont 24 belges à être coincés depuis à l’aéroport de Bangkok. En cause: la fermeture de l’espace aérien du Pakistan. Après une hausse des tensions avec l’Inde, tous les avions qui survolent la zone sont annulés. Et les compagnies aériennes mettent du temps à réagir.

Ludivine devaient voyager avec Thaï Airways et Tui. "C'est l'attente, l'inconnu. On nous avait dit au début qu'on repartirait le 7 mars. Mais c'est tard. Chacun a ses obligations. Et au niveau financier, c'est pas évident non plus", déplore la jeune mariée.

La réaction de TUI

La compagnie aérienne se justifie par un flou sur la situation dans le ciel pakistanais, comme l'explique Piet Demeyere, porte-parole de TUI: "Vu qu'à ce moment-là, la situation n'était pas du tout claire et qu'on ne savait pas combien de temps l'espace aérien allait être fermé, et que pour toutes les connexions pour l'Europe, il faut traverser le Pakistan. Cela a pris pas mal de temps et quand la situation était plus claire, nous avons entendu que la seule possibilité était de trouver des places sur des vols déjà prévus".

Pour les passagers belges, cela signifiait encore 1 semaine d’attente. Alors TUI s’est tourné vers d’autres compagnies sur place pour faire la liaison.

Finalement, Ludivine et son compagnon devraient avoir un vol ce samedi soir. Ils devraient être de retour à Bruxelles dimanche, avec 3 jours de retard…

Vos commentaires