En ce moment
 
 

10 ans après sa mise en application, l'interdiction de fumer n'est PAS VRAIMENT sanctionnée à Bruxelles

 

Il y a environ 10 ans, l'interdiction de fumer dans l'horeca était mise en application. Malgré tout, certains fument encore dans leur établissement, ou laissent fumer des clients. 

"Il faut aussi comprendre que certains établissements ne tiennent pas le coup. Ils sont obligés de lâcher un peu et de laisser fumer les gens", explique Angelo Di Giovanni, cafetier

Et les clients sont témoins de ce type d'infractions : "Un café sur le vieux marché a payé 300 euros parce qu'un client fumait, témoigne une cliente. Maintenant il l'interdit". "Ça m'arrive fréquemment de me retrouver dans un café où les gens fument", explique un autre.


Jusqu'à 8.000 euros d'amende

Selon les chiffres du SPF Santé Publique, les cafetiers qui laissent leurs clients fumer à l'intérieur ne sont que très peu sanctionnés. C'est surtout le cas dans la capitale. Ces cafés écopent bien d'une amende qui peut aller de 208 à 8.000 € en cas de récidive, mais 1.230 établissements bruxellois ne l'ont pas payée entre 2016 et 2018. Dans 91% des cas, le parquet a même classé le dossier sans suite. Bref, les gérants ne passent que très rarement à la caisse.

interdiction-fumer
©RTL INFO

Pourtant, les inspecteurs du SPF Santé Publique veillent à ce que l'interdiction de fumer à l'intérieur des cafés soit respectée. "On se fond dans la masse. S'il y a des personnes qui fument à l'intérieur, les inspecteurs se présentent aux fumeurs pour leur faire éteindre leur cigarette, noter leur identité et les verbaliser. Nous avons également des collègues qui vont directement auprès des gérants ou des serveurs pour les informer et leur expliquer la tenue de notre contrôle", explique Jean-Michel Bodson, un de ces inspecteurs du SPF Santé. 

Un tenancier bruxellois a d'ailleurs confirmé que ces contrôles existaient effectivement : "Il y a deux semaines, on a eu un contrôle ici en pleine journée. Ils sont entrés, ils ont vu l'autocollant interdit de fumer et ils ont vu que personne ne fumait à l'intérieur."

Selon le SPF Santé Publique, un tiers des établissements bruxellois ne respectent pas l'interdiction de fumer à l'intérieur. Cela a le don d'énerver certains non-fumeurs. En Wallonie et en Flandre, ce genre de cas se présente moins. La moitié des cafés y sont poursuivis en cas de non-paiement de l'amende.

 

Vos commentaires