Un véhicule suspect contrôlé à Woluwe-Saint-Pierre dans le cadre d'une enquête à caractère terroriste: des experts prennent le relais après les démineurs

Vous êtes nombreux à nous avoir signalé un important déploiement policier à Woluwe-Saint-Pierre, dans le quartier du Stockel, ce samedi en début d'après-midi. "Que se passe-t-il ? La police et la brigade spéciale sur place. Personne ne peut sortir de chez soi", nous a indiqué un témoin. "Aucune voiture, ni tram ne circule", a précisé un autre riverain.

Selon des informations communiquées par un témoin, l'opération a commencé aux alentours de 13h30. "Je suis venu tondre la pelouse d'une amie. Des policiers m'ont dit de rentrer à l'intérieur", nous a-t-il expliqué. Comme lui, la voisine a été contrainte de rebrousser chemin. "Elle était sortie en voiture pour se rendre à un mariage, on lui a dit de rentrer chez elle", a assuré Jean-Paul. Selon ce riverain, les forces de l'ordre lui ont demandé de rester confiné le temps de l'opération, soit "durant deux heures".


Un véhicule suspect en lien avec une enquête

La police de la zone Montgomery n'a pas souhaité apporter de précisions concernant la nature de cette opération en cours. Selon des informations communiquées par le Bourgmestre à notre journaliste Mathieu Col, cette opération viserait un véhicule suspect. Une équipe de déminage est sur place, un périmètre de sécurité a été établi par la police. À 16h30, le robot de déminage était toujours à côté de la voiture, un véhicule de couleur foncée, le coffre ouvert. Vers 17h, une détonation a été entendue, après une première survenue plus tôt.

Vers 18h45, notre journaliste a fait le point sur la situation: "La police vient de réduire le périmètre de sécurité. Le reste de la rue est rouverte. Les policiers entourent maintenant la voiture en question avec des véhicules de police. Des experts ont visiblement pris le relais après l'intervention des démineurs, qui ont utilisé un robot pour faire exploser deux charges. Les experts analysent maintenant les débris. Vu la durée d'intervention totale, plus de cinq heures, les enquêteurs devaient probablement soupçonner la présence d'un danger dans ce véhicule", a commenté Mathieu Col.

Le périmètre de sécurité a finalement été levé vers 21h.


Une enquête à caractère terroriste

C'est le parquet fédéral qui est en charge de l'affaire. Un porte-parole du parquet nous a indiqué qu'un véhicule suspect lié à une enquête en cours a été identifié dans le quartier du Stockel, ce qui a amené les policiers à sécuriser les lieux. L'enquête est à caractère terroriste, a précisé le parquet, qui ajoute que l'affaire ne concerne pas une menace sur des écrans géants installés dans la commune pour les matchs de la Coupe du Monde.

Le parquet s'est refusé à tout commentaire pour l'instant.

Vos commentaires