En ce moment
 
 

Un centre d'accueil installé à Grivegnée: "Cette nuit, on avait encadré 1.000 personnes"

 
 

A Liege, un centre de crise a été ouvert dans le hall omnisport de Grivegnée qui sert de centre d'accueil d'urgence pour la population. Des milliers de liégeois ont du quitter leur domicile suite aux violentes intempéries et inondations, la Meuse ayant débordé. Notre journaliste Sébastien De Bock est sur place et fait le point sur cette nuit compliquée.

Une dizaine de sinistrés sont présents dans le centre d'hébergement au hall omnisport de Grivegnée, notre journaliste y constate des piles de vêtements, de la nourriture, de l'eau mais aussi de quoi se réchauffer et de quoi mettre à l'abris les gens durement touchés par les intempéries d'hier et avant-hier. 

Sébastien De Bock est au côté de l'Echevine de la Solidarité de Liège présente au centre d'accueil, elle fait le bilan d'une nuit de chaos en région liégeoise. "Cette nuit, à 2h, on avait encadré 1.000 personnes, près de 200 familles", débute-t-elle au micro de notre journaliste. Personne n'a dormi directement sur le site, explique-t-elle, "on a réussi à reloger tout le monde soit dans des chambres d'hôtels réquisitionnées par la ville soit chez des amis/familles mais aussi des personnes qui ont accueilli des gens qu'ils ne connaissaient pas. Nous connaissons un véritable élan de solidarité", se réjouit l'échevine face à tant d'entraide.

La plupart sont partis sans leur gsm ou n'ont pas les numéros ni de chargeur

"Certaines personnes à mobilité réduites ont été redirigées vers des homes qui ont aussi ouvert leurs chambres. Pour le moment, on n'a plus que deux cellules familiales qui sont en attente qu'on vienne les chercher ou qui ont besoin d'autres types d'encadrement", détaille-t-elle. 

Un centre d'hébergement a aussi été installé en région liégeoise pour les personnes qui ne savaient pas être relogées cette nuit et qui étaient secourues. "Puisqu'on ne pouvait pas circulait dans la ville cette nuit, 80 familles sont accueillies là-bas. On tente de les reloger", explique l'Echevine de Liège. "Parfois, elles sont en attente de pouvoir joindre leur famille car la plupart sont partis sans leur gsm ou n'ont pas les numéros ni de chargeur. C'est aussi un travail d'accompagnement que l'on fait", termine-t-elle.

Le centre du hall omnisport de Grivegnée restera ouvert toute la journée pour accueillir un maximum de sinistrés. 

INONDATIONS EN WALLONIE : LE DIRECT

INONDATIONS EN WALLONIE : VOS TÉMOIGNAGES EN PHOTO/VIDÉO


 




 

Vos commentaires