Un gros incendie détruit quatre bâtiments à Neufchâteau: le centre-ville inaccessible plusieurs jours

Une cinquantaine de pompiers, la protection civile et plusieurs dizaines de camions ont lutté contre un incendie d'envergure dans le centre de Neufchâteau, qui est encore bouclé. Des experts doivent maintenant évaluer la stabilité des bâtiments afin de donner le feu vert pour rouvrir la circulation dans le centre-ville.

Les services d'incendie et la police ont été avisés d'un début d'incendie à 2 heures du matin, dans le centre-ville de Neufchâteau, dans un immeuble de la rue Franklin Roosevelt.

Les faits ont incité le bourgmestre à déclencher la phase communale d'urgence ainsi que le plan d'intervention médicale. Le feu s'est rapidement propagé aux habitations voisines et quatre bâtiments (dont deux commerces) ont été touchés si bien que les dégâts matériels sont "très importants", selon M. Fourny. Toutefois les pompiers ont pu "limiter la propagation de l'incendie à ces quatre immeubles", et "aucune victime n'est à déplorer". L'incendie est sous contrôle depuis environ 7h.

Mathieu gère un bar, Le Cube, entre la rue Roosevelt et la Grand Place. Son établissement est concerné, mais il s'en sort bien "par rapport à l'incendie". Mais il y a le reste, "les dégâts des eaux, et tout ça". C'est le genre d'incident, "quand on en entend parler, c'est pas qu'on s'en fout, mais on ne prend pas la chose vraiment à coeur ; mais quand ça nous arrive personnellement, on se dit que, waouw, c'est grave". 

A quoi sert le plan d'urgence ?

"J'ai déclenché le plan communal d'urgence à 2h25", nous expliqué le bourgmestre. "Ça permet d'organiser le suivi au niveau des interventions des pompiers, de pouvoir prévenir les riverains, les évacuer de leurs habitations, de rassembler toutes les personnes concernées directement par cet incendie dans la maison communale, et de pouvoir maintenir une information continue à l'égard des habitants, par rapport à la manière dont l'incendie est géré, sa propagation, les conséquences, d'assurer un suivi psychologique de toutes ces personnes".

Les habitants et riverains (28 personnes au total) ont été évacués et rassemblés dans la salle du conseil communal de Neufchâteau dans le courant de la nuit. Deux familles doivent être relogées. L'une va bénéficier d'un logement d'urgence, tandis que l'autre a pu être accueillie chez des proches.

 
Origine sans doute accidentelle

Des experts doivent maintenant évaluer la stabilité des bâtiments afin de donner le feu vert pour rouvrir la circulation dans le centre-ville. "Celle-ci sera fermée jusqu'au moins midi, mais il est possible qu'elle le demeure jusque dans l'après-midi", a déclaré M. Fourny. Des déviations ont été placées à partir de Verlaine et Hamipré et les poids lourds sont déviés par des itinéraires bis.

L'origine du feu n'a pas encore été déterminée, mais elle semble être accidentelle, indique le bourgmestre.


Le centre-ville inaccessible jusqu'à nouvel ordre

Le centre-ville de Neufchâteau reste inaccessible aux piétons et à tous les véhicules jusqu'à nouvel ordre, précise lundi soir Dimitri Fourny (cdH), le bourgmestre de la localité, après l'important incendie qui y a détruit quatre bâtiments dans la nuit de dimanche à lundi. Il existe en effet un risque pour la stabilité de l'un d'entre eux et les pompiers tentent actuellement de déterminer s'il est possible de procéder à un étançonnage de celui-ci.

Un expert a été dépêché à la mi-journée afin de déterminer l'origine de l'incendie, "ce qu'il n'a pas encore pu faire", confie Dimitri Fourny. Il existe par ailleurs un risque de stabilité pour l'un des quatre bâtiments touchés, un mur mitoyen ayant été "extrêmement fragilisé".

Les pompiers tentent actuellement de déterminer s'il faut mettre à terre ce mur ou si la facade résistera, explique le bourgmestre, alors que des vents entre 60 et 70 km/h sont attendus demain/mardi. Dans ce cas, une entreprise spécialisée procédera alors à un étançonnage du bâtiment en matinée. D'ici là, et pour une durée indéterminée, le centre-ville de Neufchâteau est inaccessible.

Vos commentaires