En ce moment
 

Un éleveur d'Hamois produit l’électricité de sa ferme à partir de la bouse de ses vaches: "Maintenant je suis autonome à 100%"

Un éleveur de la région de Hamois s'est lancé dans la biométhanisation grâce aux bouses de ses vaches. Il récupère le gaz méthane qu'il transforme en électricité. Les installations sont impressionnantes, mais rentables. Reportage de Quentin Ceuppens et Guillaume Houssonloge.

Il n’y a pas de raccordement au réseau électrique dans la ferme de Michel Warzée, à Hamois. Alors ses 300 vaches laitières sont mises à contribution. Une vraie petite centrale.

"Voilà un groupe électrogène qui tournait 24 heures sur 24, ça me coûtait 60.000 euros", montre l’éleveur à notre journaliste pour le RTLINFO 13H. "Et maintenant on a la biométhanisation grâce à nos vaches, aux déjections, qui produisent du méthane", explique-t-il. "Maintenant je suis autonome à 100%", se réjouit-il.

L’investissement de 450.000 euros devrait être rentabilisé en moins de 10 ans. Michel a construit son installation de ses propres mains et produit aujourd’hui 100 Kilos Watt Heure à partir de bouses de vache.

"Les bêtes font leur déjection, le lisier est récolté dans une préfosse. La préfosse est envoyée dans le digesteur par une pompe, explique Michel Warzée. Le digesteur est à 40 degrés de température pour développer des bactéries qui vont produire du méthane. Le méthane est récolté par le moteur gaz qui produit de l’électricité."

Une fois le méthane récolté, le lisier est à nouveau valorisé sur les champs. L’engrais est même plus performant et tout cela sans odeurs nauséabondes. La prochaine étape sera d’équiper la ferme d’engins agricoles électriques.

En Belgique, il n’existe qu’une trentaine d’exploitations de ce type. Si la filière se développe, la bouse de vache pourrait devenir un outil économique central en Wallonie.

Vos commentaires