En ce moment
 
 

Deux dames âgées privées de voyage en Crète ce mercredi à l'aube: "Seuls les clients Neckermann ne pouvaient pas monter dans l'avion"

A savoir

 

 

Grosse désillusion pour Bernard et son entourage, ce mercredi matin. Ils avaient offert un voyage à sa belle-mère et à une amie à elle via Neckermann. Mais au dernier moment, devant la porte d'embarquement, elles se sont vu refuser l'accès à bord de l'avion. Il avait pourtant pris toutes ses précautions, vu la situation de Thomas Cook, la maison-mère du voyagiste.

Bernard, habitant de Woluwe-Saint-Pierre (donc non loin de l'aéroport, heureusement) s'est rendu très tôt ce mercredi à Zaventem pour aller déposer deux dames âgées de 78 ans, qui partaient pour un beau voyage. Elles avaient reçu de leur entourage un beau voyage en Crète.

"C'est un cas assez spécial, je ne comprends pas… Hier soir (mardi), nous avons téléphoné à Brussels Airlines, qui confirmait que le vol avec Neckermann était en ordre. Et puis on s'est présenté ce matin, à 4h, à l'aéroport, et seuls les clients Neckermann ne pouvaient pas monter dans l'avion. Donc cet avion est parti à moitié vide, je ne comprends pas".

Peu d'explication sur place. "Ils nous ont simplement dit qu'on devait se faire rembourser par le fonds de garantie, nous n'avons reçu aucun document".

Neckermann et l'hôtel en Crête avaient dit que tout allait bien

Une situation d'autant plus étonnante que tout semble en ordre au niveau des paiements. "J'ai aussi appelé Neckermann, ils m'ont dit qu'il n'y avait aucun problème. Et même l'hôtel, j'ai téléphoné en Crête, et ils nous ont confirmé qu'il n'y avait pas de problème avec Neckermann".

D'après lui, "c'est une décision de Brussels Airlines". Pour la suite, "il est trop tôt, on ne sait joindre personne, et à part être remboursé par le fonds de garantie, je ne vois pas d'autres solutions".

Altruiste, il est "surtout embêté pour ces deux personnes âgées, qui se sont levées très tôt, et qui sont dépitées". 

Chaos total

L'histoire de Bernard illustre bien le chaos qui règne actuellement autour de Thomas Cook, donc la maison mère britannique est en faillite. La filiale belge a fini par mettre un terme à ses activités, mais il ne serait que temporaire, Thomas Cook Belgique visant "un redémarrage d'une majeure partie de la société".

Mais en attendant, mardi soir encore, la porte-parole martelait que mercredi, personne ne devait partir. "Tous les clients qui ont réservé des vacances sous forme de package via Neckermann ou Thomas Cook doivent s'adresser au fonds de garantie", rappelait Leen Segers. Ce mercredi, les responsables du Fonds de garantie, qui "naviguent à vue", a précisé que les clients qui devaient s'envoler jeudi ne pourront pas partir. Pour les autres jours, il faut attendre. La priorité du Fonds est d'aider les Belges à rentrer au pays, et donc de prévoir des avions pour les ramener. 

Reste à voir quelles informations ont été communiquées au personnel de Neckermann et aux partenaires comme Brussels Airlines…

 

Vos commentaires