Accueil People News

"J'ai eu une vie de dingue": Lorie revient sur sa carrière et son succès au début des années 2000

Pour la sortie de son nouvel album "Hyper Lorie Volume 1", la chanteuse est revenue sur sa carrière pour RTL info. 

Vous venez nous parler de votre nouvel album qui se nomme "Hyper Lorie Volume 1", disponible sur toutes les plateformes d'écoute, et vous reprenez cinq de vos plus grands tubes en duo avec la nouvelle génération de la chanson française. Il y a Bilal Hassani, Adé, Brö. Cette idée de mini-album, cette idée de reprendre vos chansons, elle vient d'où ?

J'avais envie de faire quelque chose pour les 20 ans, parce que c'étaient les 20 ans du premier single, du premier album. Mais je ne savais pas quoi, en fait. Et c'est en voyant cette jeune génération d'artistes répondre aux questions : 'Quel était ton premier concert ? C'était Lorie', 'Ton premier album ? C'était Lorie'. Et là, je me suis dit : 'Waaw, il y a quelque chose à faire parce qu'aujourd'hui, c'est moi qui les écoute'. Donc voilà, ils ont choisi leurs chansons, de mon répertoire, et on est parti en studio. Et ça donne des titres version 2024 de mes anciens tubes.

Quand vous rencontrez ces jeunes que vous dites que vous écoutez, ils devaient être un peu impressionnés, non ? Parce que c'est toute leur enfance qu'ils croisent, comment ça se passe la rencontre entre les deux pour que chacun se sente à l'aise ?

C'est vrai que ça a été impressionnant, et pour eux et pour moi. Par exemple, quand j'envoyais des textos ou que j'envoyais des mails, Adé elle m'a répondu à la seconde en disant : 'C'est le plus beau mail de ma vie'. Et puis pareil pour Bilal. En studio, ils étaient là à se dire : 'Mais je réalise ce qui est en train de se passer ? Je suis en studio avec Lorie, je vais chanter avec Lorie'. Ce sont des artistes que j'écoute, que j'admire. Donc le fait qu'ils aient accepté de faire partie de mon projet, j'étais très flattée.

Comment est-ce qu'on vit ça, quand on a 20 ans, le fait d'être assailli en permanence ?

C'est pas évident à gérer parce qu'on ne nous l'apprend pas, il n'y a pas d'école pour ça. On apprend au jour le jour, on s'adapte, c'est pas évident. Mais après, il y a des avantages, des inconvénients. Comme dans chaque métier, je dirais.

Mais vous en avez profité de manière générale ?

Ah oui, j'ai eu une vie de dingue.

De cette époque-là, il y a un souvenir que vous gardez particulièrement ? Une image qui vous vient, une ou une émotion ?

Je pense que quand un artiste goûte à la scène, il devient accro parce que c'est vraiment toute une vague d'énergie et d'amour. Après, j'ai eu la chance de faire un duo avec Johnny Hallyday et j'ai eu la chance de remplir des stades des hippodromes. J'ai eu la chance que Jean-Jacques Goldman m'écrive une chanson. J'ai fait des choses extraordinaires. Donc oui, il n'y a pas une seule chose.

Ça part à 1000 à l'heure. Et puis ça bouge, ça évolue. Vous vous êtes tournée vers la comédie, et vous revenez maintenant avec ce mini-album de reprises. Quand on a 20 ans et qu'on acquiert cette notoriété-là et qu'on accède à ces rêves, qu'est-ce qu'on se dit qu'on va faire les 40 années qui vont suivre ?

Et bien, on va s'adapter, on va évoluer, on va avoir d'autres envies. C'est vrai que comme vous le disiez, je me suis tournée aussi vers la comédie. Aujourd'hui, je me tourne vers la réalisation. J'écris des livres. Il y a bien encore plein de choses à faire et moi, j'ai 40 000 idées à la seconde. Donc ça, ce n'est pas un problème.

Il y a de la scène qui va se dessiner ? C'est dans les projets ?

C'est un peu tôt pour en parler parce que là, c'est vraiment le volume 1 qui est sorti. Là, on est en train de travailler sur un volume deux. Et puis d'autres petites surprises aussi, d'autres titres qui vont sortir, des remixes. Tout ça. Donc, là, pour l'instant, on est encore en stade studio et puis on verra par la suite. Mais bon, c'est vrai que la scène ça va être quelque chose, on en a tous envie.

Le volume 2, vous savez déjà nous dire qui on va retrouver dessus ? Quelles chansons seront dessus ?

Alors je pourrais, mais je reviendrai en parler en temps et en heure. Oui, c'est encore un peu tôt, et puis je ne vais pas dévoiler les surprises.

Quand vous voyez la carrière que vous avez, quand vous voyez aussi la façon dont aujourd'hui les jeunes sont mis en avant, ils se font connaître d'une manière tout à fait différente. Tout a changé. Vous vous imaginez aujourd'hui avoir 19-20 ans et être poussée dans ce bain-là ? Ce serait la même chose, selon vous ?

De façon différente ? Oui et non. Parce que moi, je suis quand même une artiste qui est sortie d'Internet. C'est-à-dire que, à l'époque, on avait fait le titre "Près de moi" et les maisons de disques n'en voulaient pas. Et avec mon producteur, on a eu la bonne idée de le mettre sur un site musical et en trois mois, il y a eu 15 000 connexions. Donc aujourd'hui, on rigole un peu parce que 15 000 écoutes, on fait ça en quelques secondes, mais à l'époque, c'était juste hallucinant. Et c'est grâce à ça que j'ai pu signer en maison de disques. Donc c'est vrai que le côté Internet, c'était déjà ça. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, avec les réseaux sociaux, c'est bien plus que ça. Donc oui, je pense que je me serais adaptée.

On a reçu Dove Attia, producteur de comédies musicales, il y a quelques semaines, qui disait : 'Aujourd'hui, ce n'est pas que le tube qui compte, c'est aussi la personnalité'. Parce qu'à travers les réseaux, on fait passer justement un bout de sa personnalité. On passe par là ou bien, c'est uniquement la personnalité artistique qui est importante selon vous ?

C'est vrai qu'avec les réseaux sociaux aujourd'hui, on dévoile beaucoup plus notre intimité, beaucoup plus de vie privée, de backstage en studio, beaucoup plus de moments de vie. À l'époque, on entendait plus une chanson à la radio ou alors on écoutait les disques chez les disquaires. Donc on n'avait pas tout ce côté image et ce côté que les artistes se dévoilent aujourd'hui avec les réseaux sociaux. Donc effectivement, je suis d'accord avec ce qu'il dit.

Alors "Hyper Loris Volume 1", ce sont les premières de vos chansons que vous remasterisez en duo avec la jeune génération. Laquelle vous préférez vous de vos propres chansons ?

Je n'écoute pas mes chansons, mais je pense que mes préférées, c'est 'Je serai ta meilleure amie' et 'Un air Latino'.

Ce sont celles qui ont marqué toute une génération. Et quand on vous en parle, ça vous fait sourire ?

Oui, oui. Ces titres ont changé ma vie, et en bien, donc je ne peux que sourire.

À la une

Sélectionné pour vous