En ce moment
 

Typh Barrow raconte sa première "expérience un peu particulière" avec le vinyle

 
 

L'album Aloha de Typh Barrow a été réédité en format vinyle. À cette occasion, elle était sur le plateau de RTL INFO Avec vous ce midi.

A-t-elle connu le vinyle, avant le CD, lui a demandé Olivier Schoonejans. L'occasion pour elle de raconter cette anecdote amusante.  

"J'ai découvert les vinyles grâce à mon papa. Il a un vieux tourne-disque de collection chez lui. Et voilà, j'ai découvert les vinyles comme ça et ça a été une expérience un peu particulière parce qu'en fait, en découvrant ces vinyles, j'ai cassé le bras de son tourne-disque, et donc j'ai été privée, j'ai dû le faire en cachette. Et donc c'est une histoire un peu particulière mais qui a beaucoup de saveur pour moi".

Elle a choisi ce support pour son album Aloha en raison du grain particulier qu'il donne, mais pas seulement. 

"C'est un son particulier, et il y a une certaine chaleur dans le vinyle qu'on ne retrouve pas dans le CD ou le support digital. Et puis il y a toute une procession, un côté un peu sacré au vinyle. Quand on écoute un vinyle, il y a un aspect plus actif dans l'écoute où on prend le temps de s'installer chez soi, d'ouvrir son tourne-disque, de poser le vinyle, d'entendre ces petits crépitements, on a l'impression que c'est comme un petit feu d'hiver. Je trouve que c'est une autre façon d'écouter de la musique".

COVID 19 Belgique : où en est l’épidémie ce lundi 16 novembre ?




 

Vos commentaires