Accueil Actu Belgique Elections 2024

Bart De Wever a été nommé informateur par le Roi: peut-il devenir Premier ministre?

Après environ 45 minutes de discussion, le président de la N-VA a été nommé informateur.

Les rumeurs couraient depuis quelques heures et elles viennent d'être confirmées par le Palais: Bart De Wever a été nommé informateur par le Roi. 

Après que Philippe ait reçu tous les présidents de partis ayant participé à ces élections, c'est finalement Bart De Wever (qui a obtenu un score de 25,6 % des voix en Flandre)qui a été chargé de cette "mission d'infomation". Il devra, selon les écrits du Palais, "identifier les partis désireux de former rapidement une coalition stable au niveau fédéral et de dégager ses principales orientations politiques"

Le bourgmestre d'Anvers devra rendre son premier rapport pour le 19 juin. 

Ce statut d'informateur ne l'empêchera pas d'être (éventuellement) formateur par la suite. Bart De Wever reste donc un potentiel futur premier ministre. 

"C'est assez logique, son parti la N-VA, les nationalistes flamands, ont remporté les élections partout, en Flandre, au fédéral, c'est le premier parti", commente notre journaliste Loïc Parmentier. "Il faut dire qu'au terme de sa victoire et des résultats des élections, mathématiquement, une coalition se dégage. Les nationalistes flamands, le CD&V, les sociochrétiens flamands, Vooruit, les socialistes flamands, côté francophone, rajoutez le Mouvement Réformateur et les Engagés. Cela donne une majorité de 81 députés sur 150."

Bientôt premier ministre?

Bart De Wever se voit-il Premier ministre? "C'est possible", a commenté le premier concerné aux résultats de l'élection ce 9 juin. Et peut-il le devenir malgré cette mission d'informateur? "La réponse est oui, mais attention, rien n'est encore joué", prévient Loïc Parmentier. 

Pour rappel, Bart De Wever a déjà reçu des missions royales "au succès très varié". La première mission, était en juin 2010: il a passé 22 jours comme informateur, à l'époque de la crise politique des 541 jours. Il a finalement fini dans l'opposition.

En mai 2014, deuxième mission d'information, la donne a changé. La N-VA sera bien dans le gouvernement, celui emmené par Charles Michel, mais Bart De Wever n'y occupera aucune fonction.

En juillet 2020, troisième mission royale, un duo avec le socialiste Paul Magnette. Résultat: un gouvernement sans la N-VA, mais avec les socialistes francophones. 

"Il faudra en tout cas être attentif à cette mission, bien sûr à la future négociation. Mais déjà aujourd'hui, certains partis, comme Les Engagés, ont expliqué qu'ils n'étaient pas favorables à un tel scénario", souligne Loïc Parmentier.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

4 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • On va pas être sauvé avec lui

    Alain Schmit
     Répondre
  • bartje serait un bon premier ....même pour réveiller les wallons !!

    abdoule carolo
     Répondre
  • si bartje est premier ...il libérera les wallons en donnant plus d'autonomie à nos valeureux politicards wallons qui réclament cette autonomie, cette liberté pour enfin pouvoir sauver la wallonie comme ils le disent et veulent le montrer !!

    abdoule carolo
     Répondre
  • Ce n'est pas la personne que j'aurais choisi. Mais de savoir qu'un maxime prévot pourrait être informateur et éventuellement Premier Ministre, me donne la nausée. L'ensemble des Belges le connaisse par la voie des médias où il est un excellent communiquateur. Je et nous, nous le connaissons comme bourgmestre, et là, on rigole nettement moins!!! Monsieur prévot n'est pas quelqu'un en qui l'on peut avoir confiance...

    Joel Colassin
     Répondre